Le Café du pont (2009) Manuel Poirier

Pays de productionFrance
Sortie en France04 août 2010
Procédé image35 mm - Couleur
Durée95 mn

Générique technique

RéalisateurManuel Poirier
Assistant réalisateurChristian Portron
ScénaristeManuel Poirier
Auteur de l'oeuvre originalePierre Perretd'après l'ouvrage "Le Café du pont"
Société de production Récifilms
Société de production Axel Films
Producteur déléguéChristophe Cervoni
Producteur déléguéEric Juhérian
Producteur déléguéMathias Rubin
Directeur de productionHervé Duhamel
Distributeur d'origine Le Pacte (Paris)
Directeur de la photographieSergio Dell'Amico

générique artistique

Bernard Campan(Maurice Perret)
Cécile Rebboah(Claudia Perret)
Sergi Lopez(le taupier)
Sacha Bourdo(Eric le soldat)
Thomas Durastel(Pierrot Perret)
Julien Demarty(Jeannot Perret)
Robert Garrouste
Bernard Le Gall
Loïc Baylacq
Philippe Mangione
Lucy Harrison

Bibliographie

Synopsis

La vie quotidienne des Perret (Maurice, Claudia et leurs enfants Pierrot et Jeannot) tourne autour de leur café sur les bords de la Garonne : on y côtoie avec plaisir ouvriers et pêcheurs, et moins volontiers les soldats allemands... En 1943, Pierrot a une douzaine d’années, il aime pêcher. Claudia trime sur tous les fronts entre lessives et raccommodages. Son père Maurice est, quant à lui, un héros ordinaire et discret. Il confie Marek, un déserteur polonais trouvé dans son jardin, à un ami résistant. Pierrot aime aussi aller cueillir des champignons avec sa mémé. Mais à l’école, il se fait taper sur les doigts, au sens propre du terme. Sa mère craque : elle ne peut plus supporter le traitement que les instituteurs infligent aux enfants. Toutefois, la vie continue au café, avec ses discussions d’hommes sur les femmes et les bagarres. Pierrot y donne son premier concert de saxophone sous le regard émerveillé de ses parents. Et bientôt, c’est la Libération, qu’ils fêtent avec allégresse. À partir de cette date, les parties de pêche, les pique-niques champêtres et les jeux d’enfants deviennent plus légers. La complicité entre le père et le fils se renforce lors d’une nuit à la belle étoile... Mais ce bonheur est bouleversé le jour où Claudia doit arrêter toute activité sur ordre du docteur, qui craint pour sa vie. Maurice ouvre alors un commerce de tissus ; ce qui ne le détourne pas de sa passion pour les voitures, dont ses proches peuvent profiter.
© LES FICHES DU CINEMA 2010
Logo

Exploitation