Chère Louise (1971) Philippe de Broca

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France06 septembre 1972
Procédé image35 mm - Couleur
Durée105 mn

Générique technique

RéalisateurPhilippe de Broca
Assistant réalisateurDenis Amar
ScénaristeJean-Loup Dabadie
Auteur de l'oeuvre originaleJean-Louis Curtisd'après la nouvelle "L'Ephèbe de Subiaco"
DialoguisteJean-Loup Dabadie
Société de production Les Films Ariane (Paris)
Société de production P.E.C.F. - Productions et Éditions Cinématographiques Françaises (Paris)
Société de production Compagnia Cinematografica Champion (Roma)
ProducteurGeorges Dancigers
ProducteurAlexandre Mnouchkine
Directeur de productionGeorges Dancigers
Distributeur d'origine Columbia Pictures
Distributeur d'origine Warner Bros.
Directeur de la photographieRicardo Aronovich
CadreurJean-Paul Schwartz
Ingénieur du sonJean-Louis Ducarme
Ingénieur du sonJean Nény
Compositeur de la musique originaleGeorges Delerue
DécorateurConstantin Mejinsky
MaquilleurMaud Bégon
MonteurFrançoise Javet
ScriptSuzanne Durrenberger
RégisseurAlain Belmondo
Photographe de plateauGeorges Pierre

générique artistique

Jeanne Moreau(Louise)
Julian Negulesco(Luigi)
Didi Perego(Frédérique)
Yves Robert(Magnetto)
Pippo Starnazza(le vieil italien)
Jill Larsen(Poussy)
Louis Navarre(Lucien Pulpon)
Lucienne Legrand(la logeuse)
Jenny Arasse(Pauline)
Luce Fabiole(Anna)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Louise a quarante ans. Elle a été mariée autrefois, puis elle a divorcé et a vécu avec sa mère jusqu'à ce que cette dernière meure. Elle a quitté alors sa ville natale et s'est installée à Annecy comme professeur de dessin. Elle vit seule... Luigi est un ouvrier italien venu faire fortune en France, à qui, dès son arrivée, un compatriote indélicat a dérobé ses maigres économies. Luigi est jeune, beau, naïf, terriblement enfantin. Un jour qu'il mendie d'une main tout en tenant un journal sportif de l'autre, une femme lui tend une pièce. Ebloui, Luigi s'attache à ses pas. Gênée elle-même, Louise offre à ce jeune homme inconnu l'hospitalité. Leurs rapports, d'abord impersonnels, s'imprègnent de tendresse, puis d'amour. Louise prend soin de Luigi, lui trouve du travail, l'habille, l'invite à sortir avec des filles de son âge, lui apprend l'orthographe et les bonnes manières. Malgré ses flirts et ses frasques, Luigi ne quitte plus Louise. Et ainsi, malgré les cancans de la ville et les conseils de son amie Frédérique (laquelle fait partie d'une troupe de chanteurs amateurs dont le grand succès est "Faust"), Louise ne chasse pas Luigi. Elle l'entretient, au contraire - ce qui lui pose certains problèmes financiers -, tandis que son attachement augmente, un attachement qu'elle croit sage et mesuré. Elle ressent pourtant un pincement au coeur quand Luigi lui parle d'une jeune Américaine milliardaire et folle de lui qui veut l'emmener aux U.S.A. Par amour, Louise accepte de passer, au cours d'une soirée, pour la mère de Luigi aux yeux de la belle Américaine. Hélas, l'étrangère surprend Louise et Luigi dans une attitude trop tendre, les couvre d'injures et s'en va. Désespéré par cet échec, Luigi disparaît. Louise songe à mourir. Mais la vie est la plus forte: Louise, solitaire, continuera d'attendre.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 04 octobre 1971
Fin : 08 décembre 1971
Langues de tournage : Français