Hoa-Binh (1969) Raoul Coutard

Pays de productionFrance
Sortie en France 1970

Générique technique

RéalisateurRaoul Coutard
ScénaristeRaoul Coutard
Auteur de l'oeuvre originaleFrançoise Lorrain
DialoguisteRaoul Coutard
Société de production Parc Film (Paris)
Société de production Les Productions de La Guéville (Paris)
Société de production Madeleine Films (Paris)
Société de production CAPAC - Compagnie Artistique de Productions et d'Adaptations Cinématographiques
ProducteurGilbert de Goldschmidt
Directeur de productionJacques Garcia
Distributeur d'origine Warner Bros.
Directeur de la photographieGeorges Liron
Ingénieur du sonMichel Laurent
Compositeur de la musique originaleMichel Portal
MonteurVictoria Mercanton

générique artistique

Ha Xuan(La mère)
Lan Phi(Hung)
Huynh Cazenas(Xuan)
Quynh Le(Le père)
Marcel Phuong Lan(Nan)
Van Lieh Tran
Tuan Anh
Danièle Delorme
Bui Thi Thanh
Anh Kieu

Bibliographie

Synopsis

Le Vietnam, où la guerre sévit depuis trente ans. Dans un village, à la périphérie d'une grande ville, vit une famille vietnamienne modeste, en accord avec les traditions et la culture ancestrale. Le père, Tri , travaille comme cyclo et a à sa charge deux enfants, Hung, un garçonnet de onze ans, et Xuan, une petite fille de dix-huit mois. Quand Tri prend la décision de rejoindre le Vietcong, Thu, sa femme, reste seule pour s'occuper des deux enfants. Bien que gravement malade, elle refuse de se faire hospitaliser. Mais un incendie ravage le village et l'oblige à se réfugier chez sa cousine Nam. Cet exode permet aux deux enfants de découvrir la vie grouillante de la grande ville. Chaque jour, Thu confie ses enfants à sa cousine pour aller travailler. Mais son mal empire et, un matin, elle ne peut se lever. On doit la conduire à l'hôpital. Elle explique à Hung qu'à partir de maintenant, il est le chef de famille. Une fois sa mère partie, Hung décide de se diriger avec sa soeur vers la ville où il trouve du travail. A travers ses pérégrinations dans un Saïgon profondément marqué par la guerre, il rencontre d'autres enfants seuls comme lui. Mais la présence de sa soeur et son éducation sont un obstacle pour lui ; il se fait abuser par des camarades plus débrouillards que lui. Dans le dénuement le plus complet, une nuit, il est recueilli par une femme sans grandes ressources matérielles. Une infirmière, venant soigner cette dernière, réussira à placer la petite Xuan dans une pouponnière, tandis que Hung trouve du travail dans une saline. Cependant, le père, chargé d'une mission à Saïgon par le Vietcong, a été autorisé à voir sa famille. Il apprend que sa femme est morte à l'hôpital, que sa maison a été détruite. Sa seule joie est de retrouver ses enfants. Hung se précipite dans ses bras, et lui demande avec passion : « Dis, papa, qu'est-ce que c'est que la paix ? ».
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation