Le Repos du guerrier (1962) Roger Vadim

Pays de productionFrance ; Italie

Générique technique

RéalisateurRoger Vadim
Auteur de l'oeuvre originaleChristiane Rochefort
AdaptateurRoger Vadim
AdaptateurClaude Choublier
DialoguisteRoger Vadim
Société de production Francos-Films (Paris)
Société de production Incei Film (Roma)
Directeur de productionPaul Joly
Directeur de la photographieArmand Thirard
Ingénieur du sonRobert Biart
Compositeur de la musique originaleMichel Magne
DécorateurJean André
MonteurVictoria Mercanton
ScriptSuzanne Durrenberger

générique artistique

Brigitte Bardot(Geneviève Le Theil)
Robert Hossein(Renaud Sarti)
Michel Serrault(Maître Varange)
Macha Méril(Raphaële)
Jean-Marc Bory(Pierre Leroy)
James Robertson Justice
Yves Barsacq(le patron de l'hôtel)
Robert Dalban(le brigadier)
Hélène Dieudonné(Mme Pia)
Ursula Kübler(l'infirmière)
Jean Lefebvre(Armand)
Christian Melsen(l'inspecteur)
Paul Mercey
Max Montavon
Jacqueline Porel(Mme Le Theil)
Robert Seller
Madeleine Suffel
Jean-Marc Tennberg(Coco)

Bibliographie

Synopsis

Une jeune fille, Geneviève Le Theil, d'excellente famille bourgeoise et, jusqu'ici, sage et rangée, se rend à Dijon pour une question d'héritage qui lui vient de son père (sa mère, divorcée, vit de son côté). A l'hôtel où elle est descendue, elle se trompe de porte et entre dans une chambre, découvrant un jeune homme qui râle sur son lit : c'est Renaud Sarti qui vient de tenter de se suicider. Elle donne l'alarme et le garçon, conduit d'urgence à l'hôpital, s'en tire. Elle a cru bon, par charité, d'aller lui rendre visite. et, plus tard, ils partent de concert au restaurant et à travers la ville. Elle manque son train et doit passer la nuit dans la maison dont elle vient d'hériter. Le jeune homme vient avec elle et l'inévitable se produit. Ils reviennent à Paris et les deux amants s'installent dans l'appartement de Geneviève. Malgré sa mère, malgré son fiancé, malgré la veulerie de Renaud et malgré les avertissements des amis de Renaud, (qui lui révèlent que ce dernier détruit tout ce qu'il touche), elle s'obstine. Et nous assistons à la déchéance de cette jeune fille. Sans doute Renaud a-t-il de bons moments ; il veut partir. Mais la passion éveillée chez Geneviève reste la plus forte, lui fait tout pardonner, même l'infidélité affichée de son amant, lors d'un voyage à Florence. Elle ne veut rien entendre, malgré la conscience qu'elle a de se détruire elle-même dans son rôle de « bon ange gardien ». Et, finalement, le séduisant ivrogne dépose à ses pieds sa liberté et lui crie : Epouse-moi !
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation