Un crime (1992) Jacques Deray

Pays de productionFrance
Sortie en France 1993

Générique technique

RéalisateurJacques Deray
Assistant réalisateurRenaud Bertrand
Assistant réalisateurHiromi Rollin
ScénaristeJean Curtelin
ScénaristeAlain Delon
ScénaristeJacques Deray
Auteur de l'oeuvre originaleGilles Perrault
DialoguisteJean Curtelin
Société de production Canal+
Société de production Films 2
Société de production Les Films Alain Sarde
Producteur déléguéAlain Sarde
Distributeur d'origine AMLF (Paris)
Directeur de la photographieRobert Fraisse
Ingénieur du sonGuillaume Sciama
Compositeur de la musique originaleFrédéric Botton
DécorateurJacques Dugied
MonteurHenri Lanoë

générique artistique

Alain Delon(Maître Charles Dunant)
Manuel Blanc(Frédéric Chapelin-Tourvel)
Sophie Broustal(Franka Miller)
Francine Bergé(Mme Dunant)
Maxime Leroux(Le concierge)
Paul Amar(le journaliste TV)
Pierre Bianco(président du tribunal)
Jean-Claude Caron(M. Chapelin-Tourvel)
Christel Carteron(assistante de Maître Dunant)
Jean-Paul Comart(assistant de Maître Dunant)
Maguy Dussauchoy(une femme au tribunal)
Amélie Prévost(Mme Chapelin-Tourvel)
Jean-Marie Winling(avocat général)

Bibliographie

Synopsis

La France entière attend le résultat de ce procès: Frédéric Chapelin-Tourvel, fils de la bonne bourgeoisie lyonnaise est accusé d'avoir froidement assassiné père et mère. Le verdict tombe: acquitté. Grâce sans aucun doute, au talent de son défenseur, Maître Charles Dunant, convaincu de l'innocence du jeune homme. Mais quand Dunant se retourne vers le box des accusés pour féliciter son client, celui-ci lui glisse à l'oreille qu'il pourrait bien être le coupable... Troublé, Dunant retrouve plus tard dans la journée Frédéric dans l'appartement du crime. Frédéric sème alors le doute dans l'esprit de l'avocat. Il relate tout d'abord une version bancale du meurtre, puisqu'il se trompe sur l'arme. Frédéric propose ensuite la version de l'amant de la mère qui, surpris par le père, les tue l'un et l'autre. Au fil des heures de la nuit, le face-à-face entre Frédéric et Dunant est de plus en plus tendu. Aux premières lueurs de l'aube, la terrible vérité éclate. Frédéric n'est pas le fils de Chapelin-Tourvel, mais celui de l'amant de sa mère, Antoine Bonnet, que Chapelin-Tourvel a assassiné sous les yeux de Frédéric lorsqu'il avait douze ans. Le cadavre est dissimulé sous une trappe dans l'appartement. Frédéric a tué ses parents qu'il méprisait.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurStudioCanal
DistributeurPFC Vidéo (Paris)
Annee1994
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée83 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)30336
Nombre de salles de sortie (Paris)29
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)3
Nombre d'entrée première semaine (Paris)19644
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)66714