Le Rouge est mis (1957) Gilles Grangier

Pays de productionFrance
Sortie en France 1957

Générique technique

RéalisateurGilles Grangier
Assistant réalisateurJacques Deray
Assistant réalisateurJacques Rouffio
ScénaristeMichel Audiard
ScénaristeGilles Grangier
ScénaristeAuguste Le Breton
Auteur de l'oeuvre originaleAuguste Le Breton
DialoguisteAuguste Le Breton
Société de production Cité-Films (Paris)
ProducteurJacques Bar
ProducteurAlain Poiré
Directeur de productionWalter Rupp
Directeur de la photographieLouis Page
CadreurLouis Stein
Ingénieur du sonJean Rieul
Compositeur de la musique originaleDenis Kieffer
DécorateurRobert Clavel
MaquettisteNicolas Wilcke
MaquilleurYvonne Gaspérina
MonteurChristian Gaudin
ScriptMartine Guillou
RégisseurHenri Jaquillard
Coordinateur des effets spéciauxMichel Ygouf
CascadeurRené Bernard
Photographe de plateauRobert Joffres

générique artistique

Jean Gabin(Louis Bertain dit le Blond)
Annie Girardot(Hélène)
Lino Ventura(Le Gitan)
Paul Frankeur(Frédo)
Marcel Bozzuffi(Pierre)
Albert Dinan(l'inspecteur Pluvier)
Antonin Berval(Zé)
Thomy Bourdelle(le catcheur)
Serge Lecointe(Bébert)
Jean-Pierre Mocky(Pierre)
Georges Peignot(Mimile)
Lucien Raimbourg(Jo)
Gabriel Gobin(l'inspecteur Bouvard)
Jean Bérard(Raymond le matelot)
Gaby Basset(Hortense)
Gina Niclos(Mme Bertain)
Lucienne Legrand(la dame du garage)
Josselin(Antoine)
Claude Nicot(l'homme efféminé)
Albert Michel(employé garage)
Jacques Marin(un agent)
André Garet(le chauffeur)
René Hell(la Grenouille)
Robert Leray(un inspecteur)
Charles Bouillaud(un inspecteur)
Carrère(un agent)
Pierre Even(le coiffeur)
Dominique Boschero(l'amie du Gitan)
Noëlle Caputo(la serveuse)
René Worms(le chirurgien)
Albert Montigny(flic de la P.J.)
Maurice Francey(le commandant de la gendarmerie)
Maurice Magalon(le médecin)
Jean Degrave(le buraliste)
Georges Demas(un convoyeur)
Sylvain Lévignac(un convoyeur)
Lucienne Muller(Dolorès)
Nicole Fabrice(1ère manucure)
Liliane David(une manucure)
Guy Laroche(Mi Fa Sol)
Noëlle Hussenot(l'amie d'Hélène)
René Bernard(le cascadeur à moto)

Bibliographie

Synopsis

Louis Bertain le « caïd », Pépito et Raymond les deux « tueurs », et Frédo le « rabatteur » forment une équipe dont les affaires ont toujours bien marché. Le jour vient où les nerfs de Frédo lâchent, Pépito veut le tuer mais Louis s'y oppose. Mais c'est au moment où survient cette crise à l'intérieur de la bande que les choses vont encore se compliquer pour Louis. Pierrot, son frère interdit de séjour, est venu à Paris retrouver sa maîtresse et il se fait prendre par la police. Comme il refuse de servir d'indicateur, Pierrot est emprisonné. Quand Pierrot sort de prison, il n'admet pas que Louis intervienne dans sa vie sentimentale et les deux frères s'affrontent au sujet d'Hélène, qui de son côté est prête à renouer avec Pierrot en échange d'un manteau de fourrure. C'est au cours de cette nouvelle crise entre les deux frères que Pierrot apprend, sans le faire exprès, que Louis prépare avec ses complices un nouveau hold-up sur la route de Dourdan. Le hold-up de Louis et de ses complices se termine tragiquement : deux convoyeurs sont tués, Raymond est abattu par deux policiers qui sont eux-mêmes grièvement blessés. Les trois survivants : Louis, Pépito et Frédo se séparent avant de partager le magot. Mais à l'heure du rendez-vous, Frédo est absent. Louis et Pépito le recherchent. Louis est arrêté sous les yeux de Pépito. Pendant que Louis est interrogé à la P.J. et constate qu'il a été « donné » par Frédo avec qui on le confronte, Pépito cherche à rejoindre Pierrot qu'il soupçonne de les avoir trahis et qu'il a l'intention d'abattre. Louis réussit à s'évader et n'a qu'une idée : sauver son frère, car il se doute que Pépito le soupçonnant va chercher à l'abattre. Il rattrape le tueur devant la porte d'Hélène, derrière laquelle se cachent Pierrot et la jeune fillle. Les deux hommes s'entretuent. La police n'arrivera que pour trouver leurs cadavres, et Pierrot dans les bras d'Hélène.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation