Les Deux orphelines (1965) Riccardo Freda

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1965
Procédé image35 mm - Couleur

Générique technique

RéalisateurRiccardo Freda
Auteur de l'oeuvre originaleAdolphe d' Ennery
DialoguisteMichel Wickard
DialoguisteRiccardo Freda
Société de production C.F.F.P. - Comptoir Français du Film Production (Paris)
Société de production Cine-Italia Film (Roma)
Société de production Roal Films (Paris)
Directeur de productionJean Maumy
Directeur de la photographieJean Tournier
Compositeur de la musique originaleRené Sylviano
DécorateurJacques Mawart
CostumierSylvie Poulet
MonteurJean-Marie Gimel

générique artistique

Mike Marshall(Roger de Vaudrey)
Valeria Ciangottini(Louise)
Sophie Darès(Henriette)
Simone Valère(Mme de Linières)
Jean Desailly(M. de Linières)
Alice Sapritch(La Frochard)
Jacques Castelot(Le marquis de Presle)
Jean Carmet(Picard)
Michel Barbey(Jacques Frochard)
Denis Manuel(Pierre Frochard)
Marie-France Mignal(Marianne)
France Delahalle(Soeur Angèle)
André Falcon(Dr Hébert)
Riccardo Freda(Louis XVI)
Lucia Amram(Florette)
Christine Aurel(Françoise Morand)
François Brincourt
Christian Brocard(le vendeur de beignets)
André Cagnard(un officier)
Roland Catalano(Marest)
Dominique Delpierre(une fille en prison)
Gabrielle Doulcet(Marion)
Roger Fradet(Lafleur)
Georges Gueret(le faux bûcheron)
Bernard La Jarrige(Rumagnac)
Jean-Pierre Laverne(le gentilhomme chez Presle)
Rico Lopez
Colette Mareuil
Virginie Rodin
Gilbert Servien(un abbé)
Virginie Solenn
André Tomasi(M. Martin)
Eric Vasberg
Max Vialle(le héraut)

Bibliographie

Synopsis

Deux jeunes orphelines se rendent à Paris pour y retrouver la protection d'un vieil oncle. Malheureusement, dès leur arrivée, elles se trouvent être brutalement séparées. L'une, Henriette, est sauvée au dernier moment d'un enlèvement préparé par un noble débauché, le marquis de Presles. C'est un jeune chevalier, Roger de Vaudrey qui, lui ayant sauvé la vie, deviendra désormais son seul appui. Il lui trouve un abri et du travail. L'autre, Louise, aveugle depuis l'âge de douze ans, tombe entre les mains d'une mendiante équivoque, la Frochard. Cette femme sordide gâte outrageusement son fils aîné, fainéant et vicieux, tandis qu'elle maltraite son cadet, Roger. Celui-ci deviendra le protecteur discret et amoureux de la fille. La comtesse de Linières, tante de Roger de Vaudrey, rencontre Henriette et découvre, à travers les confidences de la jeune fille, que Louise est sa propre fille qu'un mariage de convenance l'a contrainte d'abandonner à sa naissance ! Ce drame secret est une souffrance incessante pour la belle et charitable comtesse qui, depuis, se consacre à secourir les malheureux. Louise et le jeune chevalier procèdent à d'incessantes recherches pour retrouver la jeune aveugle, et doivent, pour mener à bien leur tâche, surmonter les embûches dressées sur leur chemin par le préfet de police. Mais l'amour veille. Les deux orphelines se retrouveront réunies. Louise recouvrera la vue grâce à une opération qui fera date dans l'histoire de la médecine, et ses beaux yeux s'ouvriront sur sa mère, la comtesse de Linières, penchée à son chevet. Henriette épousera son vaillant chevalier à son retour d'Amérique, car il est parti pour un temps accompagner dans sa mission Monsieur de La Fayette.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 01 mars 1965
Fin : 27 mars 1965