Le Cri du coeur (1994) Idrissa Ouedraogo

Pays de productionFrance ; Burkina-Faso
Sortie en France 1995
Procédé image35 mm - Couleur
Durée86 mn

Générique technique

RéalisateurIdrissa Ouedraogo
Assistant réalisateurPierre Sénélas
ScénaristeJacques Akchoti
ScénaristeRobert Gardner
ScénaristeIdrissa Ouedraogo
Société de production Centre Européen Cinématographique Rhône-Alpes Villeurbanne)
Société de production Les Films de l'Avenir (Ouagadougou)
Société de production Les Films de la Plaine
Directeur de productionBernard Granger
Distributeur d'origine Cinéma Public Films (Levallois-Perret)
Directeur de la photographieJean-Paul Meurisse
Directeur de la photographieJean Monsigny
Ingénieur du sonDominique Hennequin
Ingénieur du sonRené Levert
Compositeur de la musique originaleHenri Texier
DécorateurOlivier Paultre
MonteurLuc Barnier

générique artistique

Richard Bohringer(Paulo)
Saïd Diarra(Moctar)
Félicité Wouassi(Saffi)
Alex Descas(Ibrahim Sow)
Clémentine Célarié(Deborah)
Adama Kouyaté(grand-père)
Alain Bert(commissaire)
Isabelle Charraix(mère d'Olivier)
Cheik Doukouré(Mamadou)

Bibliographie

Synopsis

Moctar et sa mère Saffi quittent leur village du Mali et le grand-père malade auquel Moctar est très lié, pour rejoindre en France Ibrahim son père qui s'est enfin fait une situation. Alors que le couple se retrouve, Moctar s'adapte lentement mais croit être poursuivi à plusieurs reprises dans les rues de Lyon par une hyène, animal que son grand-père disait porteur de mort. Ses parents s'inquiétent de son état mental. Moctar se lie à Paulo, un homme blessé, ancien routier qui a renversé et tué un enfant dans le passé. Sa concubine avec qui il hésite à fonder une famille vit mal l'intrusion de cet enfant qui n'est pas le sien. Moctar toujours en proie à ses visions va réussir finalement à les exorciser. Paulo le pousse à affronter seul la hyène. Il l'emprisonne dans un cercle de feu, puis la délivre : domestiquée, elle ne viendra plus le hanter. Il croit alors voir fugitivement son grand-père. Le lendemain, la famille apprend le décès du vieillard. Moctar, grâce à Paulo qui lui rappelle que les morts sont toujours présents pour ceux qui les ont aimés, parviendra à surmonter le deuil. Paulo, lui, recommence à vivre. Il se sent prêt à reprendre enfin la route et à fonder une famille.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)2529
Nombre de salles de sortie (Paris)2
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)6
Nombre d'entrée première semaine (Paris)1180
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)9801