Constance aux enfers (1963) François Villiers

Pays de productionFrance ; Espagne
Sortie en France05 février 1964
Procédé image35 mm - NB
Durée96 mn

Générique technique

RéalisateurFrançois Villiers
Assistant réalisateurFrançois Dupont
ScénaristeJean-Pierre Ferrière
ScénaristeJacques Sigurd
Auteur de l'oeuvre originaleJean-Pierre Ferrièred'après le roman "Constance aux enfers"
DialoguisteJacques Sigurd
Société de production Luxor Films
Société de production Capitole Films (Paris)
Société de production Balcázar Producciones Cinematográficas (Barcelone)
ProducteurGérard Ducaux-Rupp
ProducteurAlmos Mezo
ProducteurAlfonso Balcázar
Directeur de productionGérard Ducaux-Rupp
Distributeur d'origine C.C.F.C. - Compagnie Commerciale Française Cinématographique (Paris)
Directeur de la photographieManuel Berenguer
Ingénieur du sonJean Rieul
Ingénieur du sonPaul Boistelle
Compositeur de la musique originaleClaude Bolling
DécorateurPierre-Louis Thévenet
CostumierTanine Autré
MonteurChristian Gaudin
RégisseurEric Geiger
Photographe de plateauHelga Romanoff

générique artistique

Michèle Morgan(Constance Brunel)
Simón Andreu(Hugo)
Dany Saval(Pascale Paquin)
Maria Pacôme(Marie-Cécile)
Georges Rigaud(Sartori)
Carlos Casaravilla(Serge Makowsky)
Claude Rich(Jérôme Duchemin)
Matilde Muñoz Sampedro(la concierge)
Lucien Hubert(le réceptionniste de l'hôtel)

Bibliographie

Synopsis

Dans le Paris désert du mois d'août, la chaleur accable ceux qui n'ont pu partir. A Montmartre, dans un immeuble dont la concierge s'est absentée pour trois semaines, Constance, veuve encore jeune, est incommodée par les dissentiments bruyants et les réconciliations sans pudeur d'un jeune couple, Hugo et Pascale, dont les fenêtres sont face aux siennes. Après une surprise-partie très animée où Pascale a outrageusement flirté avec un de ses amis, Hugo, exaspéré par les cyniques réponses de celle-ci, la brutalise et l'étrangle sous les yeux horrifiés de Constance, attirée à sa fenêtre par les cris et les invectives. Hugo, ayant levé les yeux, s'aperçoit que cette scène a eu un témoin et il monte affolé chez Constance pour l'empêcher d'avertir la police. Devant le désarroi de Hugo, qui réalise les conséquences de son acte, et touchée par sa jeunesse et son désespoir, elle lui offre l'hospitalité pour quelques heures. Le lendemain, certaine que personne n'a pu assister au meurtre, elle n'a pas le courage de dénoncer Hugo qui vit désormais caché chez elle. Elle s'habitue à sa présence et renonce aux vacances qu'elle devait prendre avec une amie. Elle reçoit alors une lettre anonyme d'un témoin imprévu qui réclame une forte somme en échange de son silence. Affolée à l'idée de perdre Hugo qui est devenu son amant, elle paie. Elle paiera encore plusieurs fois avant d'avoir des doutes. Hugo s'absentant de plus en plus souvent, elle le fait suivre par un détective qui découvre bientôt qu'il se rend dans un hôtel du quartier latin. Constance, l'ayant elle-même guetté, le voit sortir. avec Pascale ! Elle comprend son aveuglement et, forte des renseignements de son détective qui a aussi découvert que Pascale trompait joyeusement son attente, elle avertit Hugo de son infortune. Elle rend d'autre part visite à Pascale, lui reprend ce qui reste des sommes versées et lui laisse entendre que Hugo a fait quelques retenues au passage. Et, de sa fenêtre, elle entend la violente explication des deux complices et voit, épouvantée, Hugo étrangler Pascale. Mais cette fois-ci, elle est bien morte et c'est en vain que Hugo frappera désespérément à sa porte.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 17 juin 1963

Lieux de tournage