Rire et châtiment (2002) Isabelle Doval

Pays de productionFrance
Sortie en France22 janvier 2003
Procédé image35 mm - Couleur
Durée94 mn

Générique technique

RéalisateurIsabelle Doval
ScénaristeIsabelle Doval
ScénaristeOlivier Dague
AdaptateurIsabelle Doval
AdaptateurJean-François Halin
DialoguisteIsabelle Doval
DialoguisteJean-François Halin
Société de production MP Productions (Paris)
Société de production EuropaCorp
Société de production France 2 Cinéma
Société de production M6 Films (Neuilly sur Seine)
ProducteurMichel Propper
ProducteurAlain Mamou-Mani
Producteur associéPhilippe Cam
Producteur associéBachar Kouatly
Producteur associéZwi Limon
Producteur associéJean-Manuel Rozan
Directeur de productionLudovic Naar
Distributeur d'origine EuropaCorp Distribution
Directeur de la photographieDenis Rouden
Ingénieur du sonKamal Ouazene
DécorateurOlivier Raoux
CostumierCécile Cotten
MaquilleurIsabelle Gouillart
MaquilleurOdile Fourquin
CoiffeurCatherine Crassac
MonteurBénédicte Teiger
ScriptBénédicte Teiger
RégisseurStéphane Bouchard
Directeur de castingStéphane Foenkinos
Photographe de plateauSonia Sieff

générique artistique

José Garcia(Vincent Roméro)
Isabelle Doval(Camille Sétine)
Laurent Lucas(Jacques)
Benoît Poelvoorde(le professeur de secourisme)
Véronique Picciotto(Catherine)
Philippe Uchan(Pierre)
Judith El Zein(Agnès)
Marie Mergey(Madame Bourdier)
Renaud Rutten(le chauffeur de taxi)
Alain Bouzigues(le dragueur dans la rue)
Valérie Benguigui(Audrey)
Jean-Marie Lamour(Mickaël)
Bénédicte Charpiat(la jeune femme)
François Berland(le barman du billard)
Delphine Bibet(la libraire russe)
Philippe Hérisson(l'amuseur)
Philippe Lehembre(Monsieur Leboeuf)
Michel Lamprecht(l'homme mort de rire à l'hôpital)
Paco Cabezas(Monsieur Zitoun)
Nicole Evans(Madame Colin)
Thierry Heckendorn(le patient sévère)
Michel Fouquet(un patient)
Sophie Cattani(une patiente)
Pascal Gentil(le patient sportif)
Sacha Vikouloff(le serveur du Perestroïka)
Charlotte des Georges(Lisa)
Antoine Blanquefort(Laurent)
Jean-François Halin(Jean)
Hervé Hiolle(l'homme mort de rire dans les embouteillages)
Ahcène Nini(un homme mort de rire dans la discothèque)
Michel Propper(un homme mort de rire dans la discothèque)
Patrice Le Badezet(l'homme mort de rire près du canal)
Michel Baladi(l'homme mort de rire chez le kiosquier)
Michel Scotto di Carlo(un homme mort de rire au Perestroïka)
Bernard Collins(un homme mort de rire au Perestroïka)
Guy Lecluyse(un homme mort de rire au Perestroïka)
Olivier Dague(le chanteur-guitariste)
Yves Robin(le curé)
Laurent Tchkaïdzé(le lanceur de couteaux russe)
Petia Iourtchenko(le professeur de musique et de danse tzigane)
David Benassaya(un danseur tzigane)
Sophie Menissier(une danseuse tzigane)
Odile Prémel(une danseuse tzigane)
Ana Talabard(une danseuse tzigane)
Arman Vossougui(un danseur tzigane)
Calypsociation(dans leur propre rôle)
Isabel Encinias(un musicien de steel band)
Mathieu Borgne(un musicien de steel band)

Bibliographie

Synopsis

Quelle énergie ce Vincent ! Ostéopathe bourré d'humour, il ne cesse de jouer les amuseurs publics au travail, en société et même dans son couple. Alors bien sûr, ses patients l'adorent, ses amis se font une joie de le recevoir... Seule sa femme Camille aimerait qu'il laisse tomber de temps en temps. Vivre avec un bouffon qui ne l'écoute pas et n'en fait qu'à sa tête, c'est dur ! Un jour, à bout, elle décide de le quitter. Même cela, Vincent ne l'entend pas. Un homme comme lui, drôle et tout... on ne le laisse pas tomber, ce n'est pas possible. Seulement voilà, à force d'en faire des tonnes, à vouloir parader et faire rire à tout prix, Vincent est pris à son propre piège : au cours d'un repas d'anniversaire, un des convives meurt de rire ! Et l'hécatombe ne fait que commencer. Les rieurs s'écroulent en tous lieux : dans la boîte de nuit où il a suivi sa femme, au bar où il veut noyer son chagrin, dans la rue... Comme il perd peu à peu de son assurance, ses amis commencent à lui dire ses vérités, surtout son associé Jacques, un peu coincé mais au bon coeur. Une lente prise de conscience s'opère et une remise en cause, qui aboutit à une sincère repentance. Vincent s'intéresse aux autres, veut rendre service, demande pardon à sa femme. Seulement voilà, Camille ne l'aime plus ! Vincent se réveille alors : tout cela n'était qu'un mauvais rêve !
© LES FICHES DU CINEMA 2003
Logo

Exploitation