Un conte de Noël (2007) Arnaud Desplechin

Pays de productionFrance
Sortie en France21 mai 2008
Procédé image35 mm - Couleur
Durée150 mn
>> Rechercher "Un conte de Noël" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurArnaud Desplechin
Assistant réalisateurGabriele Roux
ScénaristeArnaud Desplechin
ScénaristeEmmanuel Bourdieu
Auteur de l'oeuvre originaleJacques Asherd'après le roman "La Greffe"
Auteur de l'oeuvre originaleJean-Pierre Jouetd'après le roman "La Greffe"
DialoguisteArnaud Desplechin
DialoguisteEmmanuel Bourdieu
Société de production Why Not Productions (Paris)
Société de production France 2 Cinéma
Société de production Wild Bunch (Paris)
Société de production Bac Films
ProducteurPascal Caucheteux
Producteur exécutifMartine Cassinelli
Directeur de productionBenoît Pilot
Distributeur d'origine Bac Films
Directeur de la photographieEric Gautier
Ingénieur du sonNicolas Cantin
MixeurJean-Pierre Laforce
Compositeur de la musique originaleGrégoire Hetzel
DécorateurDan Bevan
CostumierNathalie Raoul
MaquilleurSylvie Aïd
MaquilleurMina Matsumura
CoiffeurEric Monteil
CoiffeurFrédéric Souquet
MonteurLaurence Briaud
ScriptAgnès Feuvre
Directeur de castingStéphane Touitou

générique artistique

Catherine Deneuve(Junon)
Jean-Paul Roussillon(Abel)
Anne Consigny(Elizabeth)
Mathieu Amalric(Henri)
Melvil Poupaud(Ivan)
Hippolyte Girardot(Claude)
Emmanuelle Devos(Faunia)
Chiara Mastroianni(Sylvia)
Laurent Capelluto(Simon)
Samir Guesmi(Spatafora)
Hélène Darras(la vendeuse)
Émile Berling(Paul)
Françoise Bertin(Rosaimée)
Aziz Kabouche(le docteur Zraïdi)
Clément Obled(Baptiste)
Thomas Obled(Basile)
Thierry Bosc(le procureur)

Bibliographie

Synopsis

Dans les temps anciens, Abel et Junon eurent un fils, Joseph, qui, gravement malade, devait recevoir une greffe de moelle osseuse. Sa jeune sœur Élizabeth étant incompatible, Henri fut conçu sans que cela puisse sauver Joseph qui décéda à 7 ans. Plus tard, est né Ivan. Aujourd’hui, Junon est malade et ne peut être à son tour sauvée que par une greffe. Il s’agit à nouveau de trouver un donneur dans la famille. Celle-ci est invitée à Roubaix dans la demeure familiale pendant les fêtes de Noël. Élizabeth écrit pour le théâtre et s’inquiète pour son fils Paul, souffrant de psychose maniaco-dépressive. Henri, à l’existence erratique, a été banni de la famille par sa sœur, lassée de ses dérives. Ivan, un temps au bord du gouffre, vit avec Sylvia et leurs deux enfants. Tous, avec le cousin Simon et la compagne d’Henri, Faunia, sont venus. Élizabeth accepte la présence de son frère. Les chambres d’enfants sont réinvesties, les rancunes s’expriment et s’apaisent. Les tests de compatibilité désignent Paul et Henri comme donneurs potentiels. Paul est fragile et ce sera Henri qui tentera de sauver sa mère malgré le désamour affiché entre les deux. Les probabilités de réussite sont très faibles. La veillée de Noël se déroule dans une étrange euphorie. Sylvia apprend qu’elle a jadis été cédée à Ivan par Simon et Henri. Elle passe la nuit avec Simon, qui n’a, depuis, jamais cessé de l’aimer. L’opération a lieu le 1er janvier et semble un succès. Junon guérira peut-être.
© LES FICHES DU CINEMA 2008
Logo

Exploitation