Les Hauts murs (2006) Christian Faure

Pays de productionFrance
Sortie en France30 avril 2008
Procédé image35 mm - Couleur
Durée95 mn
DistributeurEuropa Corp Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Les Hauts murs" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurChristian Faure
Assistant réalisateurAlain Braconnier
ScénaristeAlbert Algoud
Auteur de l'oeuvre originaleAuguste Le Bretond'après le roman "Les Hauts murs"
AdaptateurAlbert Algoud
AdaptateurChristian Faure
DialoguisteAlbert Algoud
DialoguisteChristian Faure
Société de production Septembre Productions (Paris)
Société de production EuropaCorp
Coproduction France 3 Cinéma
ProducteurJean Nainchrick
ProducteurPierre-Ange Le Pogam
Producteur exécutifPatrice Onfray
Directeur de productionStéphane Gueniche
Distributeur d'origine EuropaCorp Distribution
Directeur de la photographieJean-Claude Larrieu
Ingénieur du sonJean-Pierre Fénie
Compositeur de la musique originaleCharles Court
DécorateurSébastien Birchler
CostumierChristine Jacquin
MonteurJean-Daniel Fernandez
ScriptNathalie Alquier
RégisseurFrédéric Bellée

générique artistique

Carole Bouquet(la mère de Fil de fer)
Émile Berling(Yves Treguier)
Guillaume Gouix(Blondeau)
Anthony Decadi(Molina)
Julien Bouanich(Fil de fer)
Catherine Jacob(la directrice)
Michel Jonasz(le directeur)
François Damiens(le surveillant-chef)
Bernard Blancan(le beau-père d'Yves)
Pascal Nzonzi(Oudie)
Jonathan Reyes(Le rat)
Simon Perret(Frigo)
Finnegan Oldfield(le bégayeux)
Antoine Chaleyssin(l'astucieux)
Oscar Baudot(Bras d'acier)
Aurélien Godreau(le rouquin)
Joël Pyrène(Boutard)
André Penvern(Monsieur Luve)
Gérard Chaillou(Père Roux)
Roger-Pierre Bonneau(le concierge)

Bibliographie

Synopsis

France, années 1930 : après une fugue de son orphelinat, Yves Tréguier, orphelin de guerre, est placé par son tuteur aux Arches, maison d’éducation proche du bagne (personnel sadique, nourriture infecte, petits caïds...). Grâce à la protection de Blondeau, plus âgé et bientôt émancipé, Yves échappe au viol rituel que Molina et sa bande infligent aux nouveaux. Blondeau intègre Yves à son clan, qui compte aussi Morand, dit Fil de Fer, bourgeois raffiné, rejeté par le nouveau mari de sa mère, et pour qui être privé de son piano est une souffrance supplémentaire. Blondeau, Yves et lui s’épaulent et tentent de résister à leur terrible quotidien, mais ils n’évitent ni les punitions collectives ni le cachot. Yves passe quelque temps au cachot après une tentative d’évasion (car il rêve d’aller en Amérique). Pour avoir, au réfectoire, revendiqué justice et humanité, Morand y séjourne aussi. À sa sortie, désespérant que sa mère le reprenne jamais, il se pend à une fenêtre. Lors de la visite de la mère de Morand, qui réalise enfin, effondrée, où vivait son fils, Blondeau agresse La Vache. Tandis qu’il est au cachot, Molina en profite pour tenter de violer Yves. Ce dernier l’égorge avec un tesson. Avant l’envoi au bagne, Blondeau et Yves réussissent à fuir, grâce à la complicité de Oudie, un surveillant camerounais, et de la femme du directeur, qui les laisse voler sa voiture.
© LES FICHES DU CINEMA 2008
Logo

Exploitation