O'Horten (2007) Bent Hamer

La Nouvelle vie de Monsieur Horten

Pays de productionNorvège ; Allemagne ; France
Sortie en France18 juin 2008
Procédé image35 mm - Couleur
Durée90 mn
>> Rechercher "O'Horten" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBent Hamer
ScénaristeBent Hamer
Société de production BulBul Film A/S (Sandefjord)
Société de production Pandora Filmproduktion GmbH (Köln)
ProducteurBent Hamer
CoproducteurKarl Baumgartner
Producteur exécutifMads Peter Ole Olsen
Directeur de productionCatho Bach Christensen
Distributeur d'origine Océan Films (Paris)
Directeur de la photographieJohn Christian Rosenlund
Ingénieur du sonPetter Fladeby
Compositeur de la musique originaleJohn Erik Kaada
DécorateurOlivier Macouiller
CostumierAnne Pedersen
MonteurPal Gengenbach

générique artistique

Bård Owe(Odd Horten)
Peter Bredal(Brevmann)
Bjorn Floberg(Flo)
Nils Gaup(Same)
Peder Anders Lohne Hamer(Nordahl)
Bjarte Hjelmeland(un contrôleur)
Per Jansen(un conducteur)
Bjørn Jenseg(Valkyrijen Kelner)
Kai Remlow(Steiner Sissener)
Lars Øyno(Connery)
Githa Nørby(Fru Thogersen)
Henny Moan(Svea)
Morten Ruda(Rôhmer)
Espen Skjønberg(Trygve Sissener)
Karl Sundby(Kjell)
Trond-Viggo Torgersen(Opsahl)

Bibliographie

Synopsis

Odd Horten, 67 ans, est conducteur de train. Il vit à Oslo, à proximité de la voie de chemin de fer. À l’approche de la retraite, il tient à profiter jusqu’au bout d’un métier qu’il adore et d’une routine qu’il affectionne. Après son trajet fétiche à Bergen, il rend visite à Svea, une vieille amie qui tient un hôtel. De retour à Oslo, ses collègues organisent une fête pour son départ. La fête se prolonge chez l’un d’eux. Mais Horten se retrouve à la porte de l’immeuble. Il monte par les échafaudages, passe par un appartement et réveille un garçon qui lui demande de rester à ses côtés le temps qu’il se rendorme. Horten y passe la nuit et, le lendemain matin, rate son dernier trajet. Horten est maintenant retraité. Il va à l’hôpital voir sa mère, qui ne se souvient plus de rien, et notamment de son passé de sauteuse à skis. Il va boire une bière dans le bar de la gare. Il sympathise avec Trygve, un diplomate qui l’invite à boire chez lui, lui parle de son frère inventeur et schizophrène (il s’agit en fait de lui), lui apprend à conduire avec les yeux bandés et meurt d’une crise cardiaque soudaine. Horten s’occupe du chien de Trygve et, dans l’appartement de ce dernier, récupère une paire de vieux skis avec lesquels il effectue un saut depuis un tremplin. Plus tard, un collègue l’emmène sur son trajet fétiche. À la gare de Bergen, Svea l’attend.
© LES FICHES DU CINEMA 2008
Logo

Exploitation