La Siciliana ribelle (2008) Marco Amenta

La Sicilienne

Pays de productionItalie ; France
Sortie en France13 mai 2009
Procédé image35 mm - Couleur
Durée113 mn
DistributeurRezo Films (source : ADRC)
>> Rechercher "La Siciliana ribelle" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMarco Amenta
Assistant réalisateurDavide Bertoni
ScénaristeMarco Amenta
ScénaristeSergio Donati
Coproduction Roissy Films
Coproduction Studio 37 (Paris)
Coproduction Malec Productions
Coproduction Cité Films (Neuilly sur Seine)
Coproduction Mediterranea Film (Paris)
Coproduction R&C Produzioni
Coproduction Eurofilm (Roma)
ProducteurRaphaël Berdugo
ProducteurTilde Corsi
ProducteurGianni Romoli
ProducteurSimonetta Amenta
ProducteurMarco Amenta
Directeur de productionAlessandro Mattei
Distributeur d'origine Rezo Films (Paris)
Directeur de la photographieLuca Bigazzi
Ingénieur du sonMario Iaquone
Compositeur de la musique originalePasquale Catalano
DécorateurMarcello Di Carlo
CostumierCristina Francioni
MonteurMirco Garrone
Directeur de castingPino Pellegrino
Directeur de castingChiara Agnello

générique artistique

Veronica D'Agostino(Rita Mancuso)
Gérard Jugnot(le Procureur)
Marcello Mazzarella(Don Vito Mancuso)
Lucia Sardo(Rosa Mancuso)
Mario Pupella(Don Salvo Rimi)
Francesco Casisa(Vito)
Carmelo Galati(Carmelo Mancuso)
Roberto Bonura(Tano)
Lollo Franco(Maresciallo Campisi)
Miriana Faja(Rita enfant)
Lorenzo Rosone(Vito enfant)
Primo Reggiani(Lorenzo)
Paolo Briguglia(Maresciallo Bruni)
Giulia Andò(Paola)

Bibliographie

Synopsis

Sicile, années 1980. Rita est une petite fille heureuse, chérie par son père et son frère, mafieux notoires. Elle entretient des rapports tendus avec une mère austère. La fillette perçoit confusément, sans pourtant sembler s’en émouvoir, une violence de fond. Le jour de sa communion, son père, opposé au commerce de la drogue dans l’économie mafieuse, est tué sous ses yeux. Elle fait promettre à son frère de venger leur père, assassiné par le potentat d’un clan rival, Don Salvo Rimi. En 1991, son frère est à son tour assassiné par ce même homme. Rita, n’y tenant plus, comprenant l’inévitable impunité du tueur, décide de se venger en brisant la loi du silence. Elle se rend à Palerme dans le bureau du procureur. Leur première confrontation est houleuse. Pourtant, chacun va faire un pas vers l’autre, car chacun a compris ce qu’il peut tirer de l’autre. Toutefois, dès lors qu’elle a brisé l’omerta, les jours de Rita sont comptés : elle aurait dû se soumettre, comme sa mère, laquelle ne lui pardonnera jamais sa trahison. Rita est contrainte d’abandonner sa vie et son village et d’accepter de se cacher à Rome sous protection policière, farouchement soutenue par le procureur anti-mafia. Le procès a lieu, Rita ne craque pas, mais à l’issue de celui-ci le procureur est tué. Comprenant que jamais elle n’échappera à la vendetta, Rita choisit de se jeter par la fenêtre de son appartement.
© LES FICHES DU CINEMA 2009
Logo

Exploitation