Moi, Michel G., milliardaire, maître du monde (2010) Stéphane Kazandjian

Pays de productionFrance ; Belgique
Sortie en France27 avril 2011
Procédé image35 mm - Couleur
Durée87 mn
>> Rechercher "Moi, Michel G., milliardaire, maître du monde" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurStéphane Kazandjian
Assistant réalisateurMathieu Vaillant
Coproduction Delante Films (Paris)
Coproduction Scope Pictures (Bruxelles ; Rixensart)
ProducteurCaroline Adrian
ProducteurAntoine Rein
Producteur associéGeneviève Lemal
Directeur de productionLudovic Douillet
Distributeur d'origine Rezo Films (Paris)
Directeur de la photographieHugues Poulain
Ingénieur du sonLaurent Benaïm
MixeurLuc Thomas
Compositeur de la musique originaleArnaud Gauthier
Directeur artistiqueMira Van den Neste
CostumierNadia Chmilevsky
MaquilleurMichelle Van Brussel
CoiffeurMichelle Van Brussel
MonteurVincent Zuffranieri
RégisseurVincent Bredael
Directeur de castingAurélie Guichard
Directeur de castingMarie-Noëlle Simon
Superviseur de l'animationYann Deval

générique artistique

François-Xavier Demaison(Michel Ganiant)
Laurent Lafitte(Joseph Klein)
Laurence Arné(Déborah Ganiant)
Xavier de Guillebon(Philippe Monk)
Guy Bedos(Frank-David Boulanger)
Patrick Bouchitey(Charles Prévost)
Alain Doutey(Jérôme Prévost)

Bibliographie

Synopsis

Célèbre reporter étiqueté "gauchiste", Joseph Klein a décidé de faire un portrait de Michel Ganiant, golden boy "décomplexé", flambeur et médiatique. Après de nombreux refus, Ganiant accepte, car il veut immortaliser son plus gros coup : une OPA sur l’entreprise de Jérôme Prévost, homme d’affaires à l’ancienne, extrêmement puissant, et dont il veut se venger. Dès lors, Klein et son équipe suivent Ganiant partout : en famille, au bureau, à ses rendez-vous avec son mentor, Frank-David Boulanger, et son conseiller, Monk, ou lors de ses tractations à la limite de la légalité pour récupérer des actions Prévost. Une première étape est bientôt franchie : il entre au CA des entreprises Prévost. Ganiant est mis en examen. Il continue cependant ses manipulations. Mais bientôt, Boulanger, ulcéré par ses coups d’éclat, lui retire son soutien, pourtant essentiel. Coup de chance : il meurt peu après, et, grâce à un émouvant discours, Ganiant réussit à retourner la situation à son avantage. Lorsque Monk retrouve le frère de Prévost, avec lequel celui-ci est fâché depuis des années, et que Ganiant lui achète ses parts, la partie est gagnée : il va pouvoir absorber l’entreprise. Il s’apprête à savourer son triomphe devant les caméras de Klein, mais découvre alors que Monk l’a trahi et s’est rallié à Prévost, qui a racheté Ganiant Corporation ! Michel est ruiné et se retrouve en prison. Deux ans plus tard, Klein le revoit : il a réussi à rebondir... et il n’a pas changé !
© LES FICHES DU CINEMA 2011
Logo

Exploitation