L'Apollonide, souvenirs de la maison close (2010) Bertrand Bonello

Pays de productionFrance
Sortie en France21 septembre 2011
Procédé image35 mm - Couleur
Durée122 mn
>> Rechercher "L'Apollonide, souvenirs de la maison close" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBertrand Bonello
Assistant réalisateurElsa Amiel
ScénaristeBertrand Bonello
Société de production Les Films du Lendemain
Société de production My New Picture
Coproduction Arte France Cinéma
ProducteurKristina Larsen
ProducteurBertrand Bonello
Directeur de productionAude Cathelin
Distributeur d'origine Haut et Court (Paris)
Directeur de la photographieJosée Deshaies
Ingénieur du sonJean-Pierre Duret
Compositeur de la musique originaleBertrand Bonello
DécorateurAlain Guffroy
CostumierAnaïs Romand
MaquilleurLaure Talazac
CoiffeurFérouz Zaafour
MonteurFabrice Rouaud
Photographe de plateauCarole Bethuel

générique artistique

Hafsia Herzi(Samira)
Céline Sallette(Clotilde)
Jasmine Trinca(Julie)
Adèle Haenel(Léa)
Alice Barnole(Madeleine)
Iliana Zabeth(Pauline)
Noémie Lvovsky(Marie-France)
Judith Lou Levy
Anaïs Thomas
Pauline Jacquard
Maïa Sandoz
Joanna Grudzinska
Esther Garrel
Xavier Beauvois
Jacques Nolot
Laurent Lacotte

Bibliographie

Synopsis

Paris, novembre 1899. Marie-France gère une maison close haut de gamme, l’Apollonide, où travaillent notamment Léa, Samira, Clotilde, Julie et Madeleine. Un soir, cette dernière est défigurée par un client. Mars 1900. Madeleine s’occupe de l’intendance et se tient à l’écart des clients. Chaque habitué a sa favorite, ses fantasmes. Le jour, à l’étage, les filles mènent une vie simple, partagent leurs soucis, leur espoir de quitter le métier. Toutes sont tenues par les dettes qu’elles ont accumulées auprès de Marie-France. La maison accueille une nouvelle pensionnaire : Pauline. La montée des loyers menace bientôt l’Apollonide. Clotilde lasse son habitué, qui lui préfère Pauline. Elle commence alors à s’abîmer dans l’opium. Julie a contracté la syphilis. Le notable avec qui elle entretenait une relation privilégiée cesse de venir la voir, mais paye Marie-France pour qu’elle la garde. Madeleine est "louée”" pour être exhibée à de riches libertins lors d’une soirée privée. Julie meurt. Pauline quitte la maison. Marie-France se résout à fermer l’établissement. Un client rachète la dette de Samira et l’épouse. Une dernière fois, la maison ouvre ses portes aux habitués. Madeleine monte avec un homme. Le visage masqué, son tortionnaire est également présent. Les filles le livrent en pâture à une panthère, l’animal de compagnie d’un client. 2010. Une prostituée, qui a le visage de Clotilde, racole au bord du périphérique.
© LES FICHES DU CINEMA 2011
Logo

Exploitation