A perdre la raison (2011) Joachim Lafosse

A perdre la raison

Pays de productionBelgique ; Luxembourg ; France ; Suisse
Sortie en France22 août 2012
Procédé image35 mm - Couleur
Durée111 mn
>> Rechercher "A perdre la raison" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJoachim Lafosse
Assistant réalisateurDimitri Linder
Assistant réalisateurAlexandra Gayzal
ScénaristeJoachim Lafosse
ScénaristeMatthieu Reynaert
ScénaristeThomas Bidegain
DialoguisteJoachim Lafosse
DialoguisteMatthieu Reynaert
DialoguisteThomas Bidegain
Société de production Versus Production (Liège)
Société de production Samsa Film (Luxembourg)
Société de production Les Films du Worso (Paris)
Société de production Box Productions (Renens, Suisse)
Société de production Prime Time
Société de production RTBF - Radio Télévision Belge Francophone
Société de production RTS - Radio Télévision Suisse (Genève ; Lausanne)
ProducteurJacques-Henri Bronckart
ProducteurOlivier Bronckart
ProducteurJani Thiltges
ProducteurSylvie Pialat
ProducteurThierry Spicher
Distributeur d'origine Les Films du Losange (Paris)
Directeur de la photographieJean-François Hensgens
Ingénieur du sonHenri Maïkoff
MixeurThomas Gauder
DécorateurAnna Falguères
MaquilleurClaudine Moureaud
CoiffeurMax Buhler
MonteurSophie Vercruysse
RégisseurBéatrice Chauvin-Ballay
RégisseurChristophe Vincent
Directeur de castingGigi Akoka
Coordinateur des effets sonoresOlivier Thys

générique artistique

Niels Arestrup(André Pinget)
Tahar Rahim(Mounir)
Emilie Dequenne(Murielle)
Baya Belal(Rachida)
Stéphane Bissot(Françoise)
Mounia Raoui(Fatima)
Redouane Behache(Samir)
Yannick Renier(le médecin de la radiologie)
Nathalie Boutefeu(le docteur De Clerck)

Bibliographie

Synopsis

Murielle, bouleversée, se réveille dans un lit d’hôpital. Quatre petits cercueils sont chargés dans un avion... Quelques années plus tôt. Murielle et Mounir s’aiment. Depuis l’enfance, Mounir vit chez André Pinget, médecin aisé pourvoyant aux besoins de sa famille. Pinget a tôt fait d’adopter la jeune femme, lui proposant de s’installer avec eux. Mounir et Murielle se marient, et la jeune femme accouche bientôt d’une fille. Pinget couvre le couple de cadeaux, et fait de Mounir son assistant. Le couple a deux autres filles. D’abord comblée par ce confort affectif et matériel, Murielle souffre peu à peu du manque d’intimité de son couple et de la présence envahissante de Pinget. Mounir envisage de déménager, mais devant la colère du médecin, il renonce. Pinget investit alors dans une maison plus spacieuse. Murielle accouche d’un garçon. Sombrant dans la dépression, elle consulte une psychanalyste, De Clerck, recommandée par Pinget. Celle-ci est effarée par le caractère malsain de sa situation familiale... Lors d’un séjour au Maroc, dans la famille de Mounir, Murielle retrouve un peu de sérénité, et se lie d’amitié avec sa belle-mère. Pinget, qui les accompagne, en profite pour arranger un mariage blanc entre la soeur de Murielle et le jeune frère de Mounir. De retour en France, Murielle perd pied. Ses relations avec Mounir se dégradent. Un après-midi, Murielle assassine ses quatre enfants. Incapable de se suicider, elle appelle les urgences.
© LES FICHES DU CINEMA 2012
Logo

Exploitation