El Taaib (2011) Merzak Allouache

Le Repenti

Pays de productionAlgérie ; France
Sortie en France10 avril 2013
Procédé image35 mm - Couleur
Durée87 mn
>> Rechercher "El Taaib" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMerzak Allouache
ScénaristeMerzak Allouache
Société de production Baya Films
Société de production JBA Production (Paris)
ProducteurMerzak Allouache
CoproducteurJacques Bidou
CoproducteurMarianne Dumoulin
Distributeur d'origine Sophie Dulac Distribution (Paris)
Ingénieur du sonAli Mahfiche
Ingénieur du sonXavier Thibault
Ingénieur du sonCarole Verner
MixeurJulien Perez
MonteurSylvie Gadmer

générique artistique

Nabil Asli(Rachid)
Adila Bendimerad(Djamila)
Khaled Benaïssa(Lakhdar)

Bibliographie

Synopsis

Rachid, islamiste algérien, fuit le maquis pour rallier son village. De retour chez ses parents, il fait face à la colère des habitants, qui l’accusent d’avoir participé à des massacres de civils. Protégé par la loi de Concorde Civile, censée lui garantir l’amnistie, il signale sa reddition dans un poste de police. Là, le commissaire le recommande pour un emploi de serveur à Alger, en exigeant de lui, en retour, d’obscures informations. Parallèlement, Lakhdar, pharmacien algérois, trompe sa solitude dans l’alcool. Un jour, il reçoit un coup de fil qui le bouleverse. Son auteur n’est autre que Rachid : tous deux se rencontrent dans un café. Aussitôt, Lakhdar demande à Djamila, son ex-femme, de le rejoindre à Alger. Djamila et Lakhdar, attendant un nouvel appel de Rachid, cohabitent difficilement. Des années plus tôt, la perte de leur jeune fille avait anéanti leur couple. Rachid a promis à Lakhdar de lui indiquer, contre une importante somme d’argent, l’emplacement de la tombe de sa fille, enlevée et exécutée par des islamistes. Rendant visite à sa famille, Rachid est agressé par un villageois, qu’il tue au terme d’une bagarre. De retour à Alger, et pendant que la police le traque, il part en voiture avec Lakhdar et Djamila, en direction de la tombe de leur fille. Là, Djamila s’effondre. Des combattants islamistes fondent alors sur eux. Des coups de feu retentissent, célébrés par des acclamations : «Dieu est grand !»
© LES FICHES DU CINEMA 2012
Logo

Exploitation