Du vent dans mes mollets (2011) Carine Tardieu

Pays de productionFrance
Sortie en France22 août 2012
Procédé image35 mm - Couleur
Durée89 mn
>> Rechercher "Du vent dans mes mollets" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurCarine Tardieu
Assistant réalisateurMathieu Vaillant
ScénaristeCarine Tardieu
ScénaristeRaphaële Moussafir
Auteur de l'oeuvre originaleRaphaële Moussafird'après le roman "Du vent dans mes mollets"
Coproduction Karé Productions (Paris)
Coproduction Direct Cinéma
ProducteurFabrice Goldstein
ProducteurAntoine Rein
Producteur associéAntoine Gandaubert
Directeur de productionMarianne Germain
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieAntoine Monod
Ingénieur du sonIvan Dumas
MixeurFrançois-Joseph Hors
Compositeur de la musique originaleEric Slabiak
DécorateurJean-Marc Tran
CostumierMélanie Gauthier
MaquilleurJacky Reynal
CoiffeurRémy Pilot
MonteurSylvie Landra
MonteurNathalie Hubert
MonteurReynald Bertrand
ScriptSophie Audier
ScriptCharles Jodoin-Keaton
RégisseurNicolas Beaussieu
Directeur de castingAgathe Hassenforder
Directeur de castingAurélie Guichard

générique artistique

Agnès Jaoui(Colette Gladstein)
Denis Podalydès(Michel Gladstein)
Isabelle Carré(Catherine)
Isabella Rossellini(Madame Trebla)
Judith Magre(la grand-mère)
Elsa Lepoivre(Madame Danielle)
Juliette Gombert(Rachel)
Anna Lemarchand(Valérie)
Jean-Baptiste Tiemele
Virgil Leclaire
Hervé Pierre
Laura Genovino
Christian Hecq
Emma Ninucci
Emmanuelle Michelet

Bibliographie

Synopsis

"Chère Madame Trebla, vous m’avez dit que si j’avais un chagrin..." tape Rachel, 9 ans, sur sa machine à écrire. La fillette partage sa chambre avec sa grand-mère mutique. Un matin, sa mère, Colette Gladstein, s’inquiète en constatant qu’elle dort avec son cartable sur le dos. À l’école, Rachel se lie avec la pétulante Valérie et devient sa grande amie. En mère poule, Colette emmène son "Pois chiche" consulter Madame Trebla, pédopsychiatre, afin d’élucider le problème du cartable. Confiante, la fillette parle de sa solitude et, avec un détachement apparent, évoque les gens morts à Auschwitz, et son papa, Michel Gladstein, enfant déporté, obsédé par la Shoah. Personne ne vient à l’anniversaire de Rachel, les copines lui préférant le club des amies de Barbie de Marina. Seules Valérie et sa mère, Catherine, se rendent à la fête. Michel n’est pas insensible au charme de Catherine. Catherine invite Rachel à dormir chez elle. Michel l’y conduit et s’éternise, lui proposant même de refaire sa cuisine (ce qu’il refuse pourtant à sa femme). Désepérée, Colette embarque sa mère et sa fille à la campagne. Sur l’invitation de la grand-mère, Catherine vient déposer Valérie et rassure Colette sur la fidélité et l’amour de Michel. Valérie se vante de sa proche opération de l’appendicite. Son coeur étant fragile, elle en meurt. Rachel écrit son chagrin à Madame Trebla, tout en constatant que rien ne change, puisqu’en bicyclette "il y a quand même du vent dans mes mollets !"...
© LES FICHES DU CINEMA 2012
Logo

Exploitation