Quai d'Orsay (2012) Bertrand Tavernier

Pays de productionFrance
Sortie en France06 novembre 2013
Procédé image35 mm - Couleur
Durée114 mn
>> Rechercher "Quai d'Orsay" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBertrand Tavernier
Assistant réalisateurLaure Prévost
ScénaristeAntonin Baudry
ScénaristeChristophe Blain
ScénaristeBertrand Tavernier
Auteur de l'oeuvre originaleAbel Lanzacd'après la bande dessinée "Quai d'Orsay"
Auteur de l'oeuvre originaleChristophe Blaind'après la bande dessinée "Quai d'Orsay"
DialoguisteAntonin Baudry
DialoguisteChristophe Blain
DialoguisteBertrand Tavernier
Société de production Little Bear (Paris)
Société de production Pathé Productions (Paris)
Coproduction France 2 Cinéma
Coproduction CN2 Productions (Paris)
Coproduction Alvy Développement (Paris)
Producteur associéFlorian Genetet-Morel
Producteur déléguéFrédéric Bourboulon
Producteur déléguéJérôme Seydoux
Directeur de productionFrançois Hamel
Distributeur d'origine Pathé Distribution
Directeur de la photographieJérôme Alméras
Ingénieur du sonJean-Marie Blondel
MixeurOlivier Dô Hùu
Compositeur de la musique originalePhilippe Sarde
DécorateurÉmile Ghigo
CostumierCaroline de Vivaise
CostumierPatricia Saalburg
MaquilleurAgnès Tassel
CoiffeurEric Monteil
MonteurGuy Lecorne
ScriptFrançoise Thouvenot
RégisseurSylvain Bouladoux
Directeur de castingBertrand Tavernier
Directeur de castingLaure Prévost
Photographe de plateauEtienne George

générique artistique

Thierry Lhermitte(Alexandre Taillard de Worms)
Raphaël Personnaz(Arthur Vlaminck)
Niels Arestrup(Claude Maupas)
Bruno Raffaelli
Julie Gayet(Valérie Dumontheil)
Anaïs Demoustier(Marina)
Thomas Chabrol(Sylvain Marquet)
Thierry Frémont(Guillaume Van Effentem)
Alix Poisson(Odile)
Marie Bunel(Martine)
Jean-Marc Roulot(Bertrand Castela)
Sonia Rolland(Nathalie)
Jane Birkin(Molly Hutchinson)
Didier Bezace(Jean-Paul François)
Renaud Calvet
Benoît Carré
François Perrot(Antoine Taillard de Worms)

Bibliographie

Synopsis

Le jeune Arthur Vlaminck est convoqué par Alexandre Taillard de Worms, charismatique ministre des Affaires Étrangères, qui lui demande de devenir une de ses plumes. Immédiatement plongé dans le bain, Arthur n’a pas le temps de souffler. En effet, les États-Unis veulent entrer en guerre avec le Lousdemistan, tandis que Worms envisage plutôt de s’opposer à leurs velléités. Arthur découvre le régime des heures exténuantes et un budget très en deçà de leurs missions. Derrière la fougue de Worms, l’efficace «dircab», Claude Maupas, tente d’incarner la raison. À l’occasion d’un dîner avec un Nobel de littérature, Arthur rédige les questions que Worms devra lui poser. Mais celui-ci en fait fi, se contentant de mobiliser la parole. Les États-Unis envoient un rapport à peu près illisible sur des armes de destruction massive. Marina, la compagne d’Arthur, enseignante, le pousse à user de son influence pour aider une famille de l’école en passe d’être expulsée. S’il tâche d’abord de garder son travail à l’esprit, il obtient finalement de Worms la régularisation de celle-ci. La menace de guerre accélère encore le rythme quotidien. Avec l’accord du Président, Worms décide de s’opposer frontalement aux Américains. Il en saisit l’occasion avec un discours prononcé dans l’enceinte de l’ONU, discours rédigé, entre autres, par Arthur. L’allocution est si flamboyante que - fait rarissime - il est directement applaudi par le parlement.
© LES FICHES DU CINEMA 2013
Logo

Exploitation

Palmares