Benoît Brisefer : Les taxis rouges (2013) Manuel Pradal

Pays de productionFrance ; Portugal ; Belgique
Sortie en France17 décembre 2014
Procédé image35 mm - Couleur
Durée76 mn
>> Rechercher "Benoît Brisefer : Les taxis rouges" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurManuel Pradal
ScénaristeThierry Clech
ScénaristeThierry de Ganay
ScénaristeIvan Guyot
ScénaristeManuel Pradal
ScénaristeJean-Luc Voulfow
Auteur de l'oeuvre originale Peyod'après des personnages
DialoguisteThierry Clech
DialoguisteThierry de Ganay
DialoguisteIvan Guyot
DialoguisteManuel Pradal
DialoguisteJean-Luc Voulfow
Société de production Lambart Productions
Société de production Acajou Films (Paris)
Société de production Novo Arturo Films (Paris)
Société de production La Compagnie Cinématographique (Tinlot, Belgique)
Société de production Panache Productions (Lasne, Belgique)
ProducteurThierry de Ganay
Producteur associéMathieu Rouget
Distributeur d'origine The Walt Disney Company France
Directeur de la photographieAntoine Roch
Compositeur de la musique originaleMichaël Tordjman
Compositeur de la musique originaleMaxime Desprez
DécorateurAugusto Mayer
DécorateurThierry Flamand
CostumierNathalie Leborgne
MonteurPhilippe Bourgueil
MonteurHugues Darmois

générique artistique

Leopold Huet(Benoît Brisefer)
Jean Reno(Hector Poilonez)
Gérard Jugnot(Jules Dussiflard)
Thierry Lhermitte(Arsène Duval)
Hippolyte Girardot(le commissaire)
Evelyne Buyle(Madame Adolphine)
Jean-Michel Balthazar(le chauffeur de taxi impoli)
Michelangelo Marchese(Tino)
Laurent Ingels(la doublure)

Bibliographie

Synopsis

"À Vivejoie-la-Grande, tout le monde est de bonne humeur. Jules Dussiflard, le conducteur de taxi, est amoureux de Madame Adolphine, chez qui habite le petit Benoît Brisefer, 10 ans, qui serait un enfant comme les autres s’il n’avait pas une force surhumaine... Un jour, une nouvelle compagnie de taxis vient s’installer en ville, bien décidée à éliminer Dussiflard. Jules n’a pas la force de tenir tête à Poilonez, le leader des Taxis rouges. Quand Jules se fait enlever, son ami Benoît comprend que Poilonez est un dangereux chef de gang, mais il ne parvient pas à convaincre le commissaire, déjà trompé par ce sinistre manipulateur, qui joue les bienfaiteurs de la ville. Benoît provoque le gang, le fait tourner en bourrique, avant de se laisser kidnapper pour aller délivrer Jules. Malheureusement, Benoît perd ses superpouvoirs, comme à chaque fois qu’il s’enrhume ! Les voilà mis dans une malle, sur un cargo.Par bonheur, le cuistot les délivre. Ils arrivent en canot sur une île occupée par un banquier heureux de vivre en sauvage. Pendant ce temps, Poilonez prépare l’attaque de la ville. Guéri, Benoît repart en canot pour Vivejoie, au moment où Poilonez lance un gaz soi-disant toxique qui fait fuir la population, pour pouvoir cambrioler la ville. Benoît attaque les taxis, qui bientôt capitulent. Le commissaire comprend tout et arrête les malfrats. Notre héros part au QG de Poilonez. Celui-ci finit par être lancé... dans un arbre. La vie redevient plaisante à Vivejoie."
© LES FICHES DU CINEMA 2014
Logo

Exploitation