L'Affaire SK1 (2013) Frédéric Tellier

Pays de productionFrance
Sortie en France07 janvier 2015
Procédé image35 mm - Couleur
Durée120 mn
>> Rechercher "L'Affaire SK1" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurFrédéric Tellier
ScénaristeFrédéric Tellier
ScénaristeDavid Oelhoffen
Société de production Labyrinthe Films (Paris)
ProducteurJulien Madon
ProducteurJulien Leclercq
Directeur de productionJacques Arhex
Distributeur d'origine SND - Société Nouvelle de Distribution
Directeur de la photographieMatias Boucard
Ingénieur du sonVincent Goujon
Compositeur de la musique originaleChristophe La Pinta
Compositeur de la musique originaleFrédéric Tellier
DécorateurNicolas Prier
CostumierElisabeth Rousseau-Lehuger
CostumierChloé Lesueurpour Nathalie Baye
MaquilleurChristophe Oliveira
MaquilleurFrançoise Andrejkapour Nathalie Baye
Directeur de castingChristophe Moulin
Photographe de plateauRoger Do Minh

générique artistique

Raphaël Personnaz(Charlie)
Nathalie Baye(Frédérique Pons)
Olivier Gourmet(Bougon)
Michel Vuillermoz(Carbonel)
Adama Niane(Guy Georges)
Christa Théret(Elisabeth Ortega)
Thierry Neuvic(Jensen)
William Nadylam(l'avocat de Guy Georges)
Marianne Denicourt(la chef de la Brigade Criminelle "La Crim")
Chloé Stefani(Corinne)
François Rabette(Pasquier)
Anthony PaliottiCarmona)
Olivier Balazuc(Lemoine)

Bibliographie

Synopsis

Le 19 mars 2001, Guy Georges pénètre pour la première fois dans le box des accusés de la cour d’assises de Paris. 1991. Franck Magne intègre le groupe Carbonnel de la brigade criminelle au 36 quai des Orfèvres. Parmi les "affaires non résolues", il découvre les photos d’une scène de crime qui hante ses collègues : celle du meurtre de Pascale Escarfail, violée, torturée, sodomisée et égorgée. Franck, surnommé "Charlie" par son groupe, fait le lien avec le meurtre plus récent de Sylvie Bâton. Très soudée, l’équipe croise les pistes, sans succès. 9 janvier 1994. Le cadavre de Catherine Rocher est retrouvé. Le 7 novembre 1994, c’est celui d’Elsa Benady. Les modus operandi correspondent. Un mois plus tard, l’inspecteur Jensen enquête sur le meurtre d’Agnes Nijkamp. Jensen cloisonne son enquête. 16 juin 1995. Élisabeth Ortega est agressée chez elle, mais parvient à s’échapper. Trois semaines plus tard, Jensen est chargé du meurtre d’Hélène Frinking. Ortega participe aux rondes policières dans Paris pour identifier le tueur, baptisé "SK1". Un homme est arrêté : Guy Georges. Mais Ortega ne le reconnaît pas, et il est libéré. Deux ans plus tard, les meurtres reprennent. Quand Charlie parvient enfin à exposer à la chef de la crim’ les indices concordants imparables, tests ADN à l’appui, ordre est donné de traquer SK1. Confondu par son ADN, Guy Georges est arrêté. Il avoue l’assassinat de Pascale de façon détaillée, mais refuse d’endosser les six autres crimes. Ce n’est qu’à l’audience finale qu’il craque, grâce à ses avocats.
© LES FICHES DU CINEMA 2015
Logo

Exploitation