L'Odeur de la mandarine (2014) Gilles Legrand

Pays de productionFrance
Sortie en France30 septembre 2015
Procédé image35 mm - Couleur
Durée110 mn
>> Rechercher "L'Odeur de la mandarine" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGilles Legrand
Assistant réalisateurEuric Allaire
ScénaristeGuillaume Laurant
Auteur de l'oeuvre originaleGilles Legrandd'après une idée originale
AdaptateurGilles Legrand
DialoguisteGuillaume Laurant
Société de production Epithète Films (Boulogne-Billancourt)
Société de production Davis Films (Paris)
Société de production France 3 Cinéma
Coproduction Epithète Films (Boulogne-Billancourt)
Coproduction Davis Films (Paris)
Coproduction France 3 Cinéma
ProducteurFrédéric Brillion
ProducteurVictor Hadida
ProducteurSamuel Hadida
Directeur de productionFrédéric Blum
Distributeur d'origine Metropolitan Filmexport (Paris)
Directeur de la photographieYves Angelo
Ingénieur du sonLucien Balibar
Compositeur de la musique originaleArmand Amar
DécorateurJean Rabasse
CostumierCatherine Leterrier
MonteurAndrea Sedlácková
ScriptMarie Gennesseaux
Directeur de castingPascale Béraud
Coordinateur des effets spéciauxAlain Carsoux

générique artistique

Olivier Gourmet(Charles)
Georgia Scalliet(Angèle)
Dimitri Storoge(Léonard)
Hélène Vincent(Emilie)
Fred Ulysse(Firmin)
Marine Vallée(Louise)
Romain Bouteille(le vieux notaire)
Michel Robin(le curé)
Urbain Cancelier(le sergent)

Bibliographie

Synopsis

Alors que la Grande Guerre connaît ses derniers mois, Angèle, infirmière, se présente avec sa fille Louise, 10 ans (dont le père est mort au combat). Elles sont gentiment accueillies par Emilie, la gouvernante, et son frère Firmin, le garde-chasse. À peine installée, Angèle découvre son patient : le capitaine Charles de Rocheline, un ancien cavalier qui a perdu une jambe. D’entrée de jeu, Charles et Angèle se sentent liés par une complicité joyeuse qui rassure Louise. Charles finit par demander Angèle en mariage. Après un premier refus, elle accepte, surtout pour Louise, mais pose ses conditions, dont l’une est de ne coucher ensemble qu’une fois par semaine. Il accepte... Les jours s’écoulent, heureux, malgré la guerre toute proche et l’incapacité d’Angèle à s’abandonner durant les ébats hebdomadaires. Elle préfère se perdre en cavalcades sur la jument Mandarine. Un jour surgit Léonard, soldat prétendant avoir été envoyé par son capitaine mettre Oslo, le magnifique étalon qu’il chevauche, à l’abri. L’homme, fruste, assure avoir connu Armand, l’époux décédé d’Angèle. Au fil des semaines, profitant de ce que les liens se tendent entre Charles et Angèle, Leonard tente de la séduire. Il faudra la saillie de Mandarine par Oslo, l’adultère d’Angèle avec Leonard - après que Charles aura lui-même couché, au château, avec une prostituée -, le renvoi de Léonard et la crainte que Charles ne se suicide pour qu’Angèle et son époux cèdent à leur amour.
© LES FICHES DU CINEMA 2015
Logo

Exploitation