Nous trois ou rien (2014) Kheiron

Pays de productionFrance
Sortie en France04 novembre 2015
Procédé image35 mm - Couleur
Durée102 mn
>> Rechercher "Nous trois ou rien" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

Réalisateur Kheiron
Assistant réalisateurSébastien Deux
Scénariste Kheiron
Société de production Adama Pictures (Paris)
Société de production M6 Films (Neuilly sur Seine)
Producteur exécutifFrantz Richard
Producteur exécutifNabil Ayouch
Directeur de productionNicolas Royer
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieJean-François Hensgens
Ingénieur du sonFrédéric de Ravignan
MixeurCyril Holtz
MixeurDamien Lazzerini
DécorateurStanislas Reydellet
CostumierKaren Muller-Serreau
MonteurAnny Danché
ScriptBérangère Saint-Bezar
Directeur de castingRichard Rousseau

générique artistique

Kheiron(Hibat)
Leïla Bekhti(Fereshteh)
Gérard Darmon(Le père)
Zabou Breitman(la mère)
Alexandre Astier(le Shah)
Kyan Khojandi(Barbe)
Arsène Mosca(le gardien en chef)
Jonathan Cohen(Chokri)
Eriq Ebouaney(Adama)
Carole Franck(Catherine Hanriot)
Camélia Jordana(Maryam)
Michel Vuillermoz(Daniel Bioton)

Bibliographie

Synopsis

Né au fin fond de l’Iran dans une famille pauvre de douze enfants, Hibat est devenu avocat à force de volonté. Il a aussi acquis une conscience politique face au régime du Shah Réza Pahlavi qui le conduit en prison avec deux de ses frères. Son refus de manger du gâteau pour l’anniversaire du Shah lui vaut l’isolement, les coups et l’admiration des prisonniers. Il est finalement libéré au bout de sept ans et demi. Quand l’ayatollah Khomeiny prend le pouvoir, Hibat espère enfin vivre en démocratie et exercer son métier. Il déchante bientôt. Le temps d’épouser Fereshteh et d’avoir un enfant, Noushi, il retrouve la clandestinité, avec certains de ses frères et ses amis. Il s’associe à la résistance Kurde iranienne conduite par le docteur Ghassemlou... Hibat et Fereshteh doivent finalement s’exiler, avec Noushi. Ils franchissent la montagne grâce à un réseau kurde, séjournent à Istanbul, puis rejoignent la France. Une nouvelle vie commence à Stains. Tout en multipliant les petits boulots, Hibat passe son concours et devient (de nouveau) avocat. Le couple continue à lutter pour son pays, mais décide bientôt de rester définitivement en France. Fereshteh travaille dans une association aidant les femmes de la cité. Hibat accepte la proposition du maire de Pierrefitte de redonner vie à un quartier "sensible", et y parvient. Quelques années plus tard, il annonce à Noushi, devenu comédien sous le nom de Kheiron, qu’on va lui remettre la Légion d’honneur.
© LES FICHES DU CINEMA 2015
Logo

Exploitation