Cat on a Hot Tin Roof (1958) Richard Brooks

La Chatte sur un toit brûlant

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France28 décembre 1958
Procédé image35 mm - Couleur
Durée108 mn
DistributeurSplendor Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Cat on a Hot Tin Roof" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRichard Brooks
Assistant réalisateurWilliam Shanks
ScénaristeRichard Brooks
ScénaristeJames Poe
Auteur de l'oeuvre originaleTennessee Williamsd'après la pièce "La Chatte sur un toit brûlant"
Société de production Avon Productions
Société de production MGM - Metro-Goldwyn-Mayer
ProducteurLawrence Weingarten
Directeur de la photographieWilliam H. Daniels
Ingénieur du sonWesley C. Miller
Ingénieur du sonNorwood A. Fenton
Directeur artistiqueWilliam A. Horning
Directeur artistiqueUrie McCleary
DécorateurHenry Grace
DécorateurRobert Priestley
CostumierHelen Rose
MaquilleurWilliam Tuttle
CoiffeurSydney Guilaroff
MonteurFerris Webster
Coordinateur des effets spéciauxLee LeBlanc

générique artistique

Elizabeth Taylor(Maggie)
Paul Newman(Brick)
Burl Ives(Big Daddy)
Jack Carson(Gooper)
Judith Anderson(Big Mama)
Madeleine Sherwood(Mae)
Larry Gates(le docteur Baugh)
Vaughn Taylor(Deacon Davis)
Patty Ann Gerrity(Dixie)
Rusty Stevens(Sonny)
Hugh Corcoran(Buster)
Brian Corcoran(Boy)
Deborah Miller(Trixie)
Vince Townsend(Lacy)
Tony Merrill(un invité)
Jeane Wood(une invitée)
Bobby Johnson(le domestique)

Bibliographie

Synopsis

Dans une très belle demeure, on fête l'anniversaire de Big Daddy, Grand-Papa, qui rentre chez lui après avoir subi un examen médical tout à fait rassurantc; comme on appréhendait le pire, les deux ménages de ses fils sont venus, à la fois célébrer l'anniversaire et veiller sur l'héritage. L'aîné des ménages est très décidé, elle comme lui, à ne pas laisser s'égarer en d'autres mains que les leurs la fortune paternelle. L'autre fils aussi est là, Brick, avec sa femme Maggie. Il est lamentable, buveur invétéré et béquillant sur une cheville, cassée en état d'ivresse. Il ignore sa femme de la façon la plus cruelle et la plus blessante, et veut divorcer. Maggie refuse, parce qu'avant tout elle l'aime, et aussi - personne n'est d'une seule pièce - parce qu'elle a été pauvre autrefois. Rejetée par son mari, Maggie l'est aussi par sa belle-famille, qui lui reproche de n'avoir pas d'enfant.cCependant, le médecin révèle gué l'examen était inutile et que le patriarche n'a plus que très peu de temps à vivre ; mais Big Daddy n'en sait rien et décide de guérir son fils cadet qu'il a toujours aimé, mais à qui il n'a jamais su le témoigner. Peu à peu, au cours de deux scènes extrêmement violentes, Brick s'explique : croyant que personne ne l'aimait, il a reporté toute son amitié sur un camarade assez inexistant. Marié, il ne put donner à sa femme qu'une place très secondaire dans sa vie et dans son c.ur. Un jour qu'il était absent, ce garçon, Skipper, essaya d'embrasser Maggie et fit croire ensuite à Brick qu'elle avait été sa maîtresse. Brick le crut, abandonna Skipper qui, de désespoir, se tua, et lui-même en conçut une animosité terrible contre sa femme. La scène a été terrible et, poussé à bout, Brick a crié à son père ce que lui avait dit le médecin. Tout à coup devenu adulte, libéré de son complexe, Brick est conscient du mal qu'il a causé, et désire le réparer. L'amour qu'il vient de découvrir lui donnera la force de reconquérir sa femme et d'assumer la direction des affaires personnelles.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 06 mars 1958
Fin : 19 mai 1958