One + One (1968) Jean-Luc Godard

Pays de productionGrande-Bretagne
Procédé image35 mm - NB
Durée99 mn
DistributeurCarlotta Films (source : ADRC)
>> Rechercher "One + One" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Luc Godard
Assistant réalisateurTim Van Rellim
Assistant réalisateurJohn Stoneman
ScénaristeJean-Luc Godard
Société de production Cupid Productions (London)
ProducteurMichael Pearson
ProducteurIain Quarrier
Producteur exécutifEleni Collard
Directeur de la photographieTom Richmond
Ingénieur du sonArthur Bradburn
Ingénieur du sonDerek Ball
Compositeur de la musique préexistante The Rolling Stonescréation de "Symphathy for the devil", extrait de l'album "Beggars Banquet"
MonteurKen Rowles
MonteurAgnès Guillemot
Directeur scientifique Images Distribution

générique artistique

Mick Jagger(dans son propre rôle)
Keith Richards(dans son propre rôle)
Brian Jones(dans son propre rôle)
Bill Wyman(dans son propre rôle)
Charlie Watts(dans son propre rôle)
Marianne Faithfull(dans son propre rôle)
Anita Pallenberg(dans son propre rôle)
Anne Wiazemsky(Eve Democracy)
Sean Lynch(le narrateur)
Danny Daniels(un militant du Black Power)
Frankie Dymon(un militant du Black Power)
Iain Quarrier
Illario Pedro
Linbert Spencer
Tommy Ansah
Michael McKay
Rudi Patterson
Jack Hagan
Mark Matthew
Karl Lewis
Bernard Boston
Nike Arrighi
Françoise Pascal
Joanna David
Monica Walters
Glenna Forster-Jones
Elizabeth Long
Jeanette Wild
Harry Douglas
Colin Cunningham
Graham Peet
Matthew Know
Barbara Coleridge

Bibliographie

Synopsis

Le film se développe au fur et à mesure que les Rolling Stones, le célèbre groupe anglais, travaillent dans un studio capitonné en rosé à l'enregistrement de leur dernier album. En contrepoint, une jeune femme parcourt la ville en inscrivant des slogans politiques sur les murs, les affiches publicitaires et les automobiles. De longs chapitres brisent cette continuité en se consacrant soit aux activités d'un groupe de Noirs du « Black Power » retranchés dans un dépôt de voitures à la casse près de la Tamise, soit à la vie d'une librairie spécialisée dans l'édition pornographique où un tyran fasciste martyrise des Juifs ensanglantés, soit encore à une interview en forêt d'Anne Wiazemski représentant la démocratie libérale et agonisant sur une plage. Tout au long du film, les personnages ou une voix off citent Eldridge Cleaver, Stokely Carmichael, le Roi Jones et Hitler. Et pendant que les Rolling Stones répètent inlassablement leur morceau, le Black Power fusille des femmes blanches et donne des interviews, Iain Quarrier lit « Mein Kampf » dans sa boutique de revues pornographiques alors que ses clients giflent obligatoirement pour tout achat les deux Juifs pacifistes. Anne Wiazemski, quant à elle, précise son credo politique à une équipe de reporters puis meurt entre le drapeau noir et le drapeau rouge.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation