Vargtimmen (1967) Ingmar Bergman

L'Heure du loup

Pays de productionSuède
Durée100 mn
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Vargtimmen" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurIngmar Bergman
Assistant réalisateurLenn Hjortzberg
ScénaristeIngmar Bergman
Société de production SF - Svensk Filmindustri (Stockholm)
Directeur de productionLars-Owe Carlberg
Distributeur d'origine Les Artistes Associés
Directeur de la photographieSven Nykvist
Ingénieur du sonP.O. Pettersson
Ingénieur du sonLennart Engholm
Compositeur de la musique originaleLars-Johan Werle
DécorateurMarik Vos-Lundh
Costumier Mago
MonteurUlla Ryghe
Coordinateur des effets spéciauxEvald Andersson

générique artistique

Max von Sydow(Johan Borg)
Liv Ullmann(Alma Borg)
Ingrid Thulin(Veronica Vogler)
Erland Josephson(le baron von Merkens)
Gertrud Fridh(Corinne von Merkens)
Gudrun Brost(Gamla von Merkens)
Bertil Anderberg(Ernst von Merkens)
Georg Rydeberg(Lindhorst)
Lenn Hjortzberg(Kreisler)
Ulf Johansson(Heerbrand)
Agda Helin(la servante)
Mikael Rundquist(le garçon)
Naima Wifstrand(la femme au chapeau)
Mona Seilitz(le cadavre à la morgue)

Bibliographie

Synopsis

Après sept aimées passées dans une île frisonne avec sa femme, le peintre Jean Borg disparaît. Sa femme, Aima, offre à l'auteur le journal intime de Borg. C'est de ce journal que sera tiré le film. Avant de s'installer dans l'île avec Aima, Jean avait vécu avec une autre femme, Veronica Vogler, une liaison qui s'était terminée dans le scandale et dont probablement il avait eu un fils. Les débuts du séjour dans l'île sont paisibles mais des faits étranges surviennent. Cette île est, en effet, la propriété d'une famille ruinée qui mène dans son château, non loin de là, une « dolce vita » passablement avariée. Ces mystérieux voisins interviennent dans la vie du couple et semblent s'être donné comme objectif de le détruire. Le souvenir obsédant de Veronica, le comportement des châtelains qui agissent comme des ensorcelés, font peser sur la chaumière du peintre une mystérieuse terreur qui trouble la raison de Jean. Aima essaie d'assister son compagnon mais le désarroi, puis la peur, l'envahissent elle aussi. On ne sait plus si ce que vit Jean et ce qu'il écrit dans son journal intime appartiennent à l'imaginaire ou au réel. Les incidents bizarres, les êtres détériorés qui constituent pour eux le présent se mêlent aux souvenirs d'événements passés dont on ignore s'ils sont, eux aussi, rêve ou réalité. Après une rencontre macabre que les propriétaires du château organisent entre Veronica Vogler et Jean Borg, celui-ci bascule à la fois dans la folie et dans la mort. Aima échappe de justesse au même sort.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation