Guess Who's Coming to Dinner (1967) Stanley Kramer

Devine qui vient dîner

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France01 mai 1968
Procédé image35 mm - Couleur
Durée107 mn
>> Rechercher "Guess Who's Coming to Dinner" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurStanley Kramer
Assistant réalisateurRay Gosnell
Assistant réalisateurLeonard Kunody
ScénaristeWilliam Rose
Société de production Columbia Pictures
ProducteurStanley Kramer
Producteur associéGeorges Glass
Distributeur d'origine Columbia Pictures
Directeur de la photographieSam Leavitt
CadreurWilbur Gossman
Ingénieur du sonCharles J. Rice
Ingénieur du sonRobert Martin
Compositeur de la musique originaleFrank De Vol
Auteur des chansons originalesBilly Hill"Glory of love"
Interprète des chansons originalesJacqueline Fontaine"Glory of love"
Directeur artistiqueRobert Clatworthy
DécorateurFrank Tuttle
Costumier Jean Louis
CostumierJoe King
MaquilleurBen Lane
MaquilleurJoseph Di Bella
CoiffeurHelen Hunt
MonteurRobert C. Jones
Coordinateur des effets spéciauxGéza Gaspar
Photographe de plateauJohn Monte

générique artistique

Spencer Tracy(Matt Drayton)
Sidney Poitier(John Prentice)
Katharine Hepburn(Christina Drayton)
Katharine Houghton(Joey Drayton)
Cecil Kellaway(Monseigneur Ryan)
Roy Glenn(Mister Prentice)
Beah Richards(Madame Prentice)
Isabell Sanford(Tillie)
Virginia Christine(Hilary St. George)
Alexandra Hay(la serveuse)
Barbara Randolph(Dorothy)
D'Urville Martin(Frankie)
Tom Heaton(Peter)
Grace Gaynor(Judith)
Skip Martin(le livreur)
John "Bear" Hudkins(le chauffeur de taxi)

Bibliographie

Synopsis

Joey Drayton, une jeune américaine de bonne famille, est tombée amoureuse au cours de ses vacances d'un docteur noir, homme de grand mérite et de réputation internationale. Ils ont l'intention de se marier et Joey vient présenter à sa mère, Christina, son futur époux, John Prentice. Christina essaie de dissimuler au mieux la choc que lui procure cette surprise : sa fille décidée à épouser un noir. Peu après, le père de Joey, directeur d'un important journal libéral de San Francisco, est amené à connaître la décision de sa fille. Pour lui aussi, le choc est rude. Prentice demande à celui qui sera peut-être son futur beau-père un entretien particulier : il n'épousera, dit-il, Joey que si ses parents donnent leur consentement sans restriction quelle qu'elle soit. Voilà donc Christina et Matt, avec tout leur passé de famille libérale américaine mis au pied du mur. Et il semble que, pour la première fols de leur vie, ils aient des avis profondément différents. Christina se sent de plus en plus portée à accepter ce mariage, étant en cela du même avis qu'un prêtre ami de la famille et qui se déclare réjoui au plus haut point par l'approche de cette union. Un autre coup de théâtre se produit quand les parents de John décident de venir aussitôt rencontrer la fiancée de leur fils. Et celle-ci les invite par téléphone avant même que John ait pu les prévenir de ce qu'elle est une blanche. A l'aéroport, les parents de John ont la même surprise que ceux de Joey. Et curieusement les deux familles se trouvent divisées de la même façon : les mères sont favorables au mariage et les deux pères y sont opposés. Mais, juste avant le dîner, Matt fait un long monologue au cours duquel il exprime une opinion toute différente de celle qu'on attendait de lui : on a voulu, expllque-t-il, « forcer » son jugement, et l'agacement, joint à la précipitation de tous les événements, l'a amené à oublier le credo libéral pour lequel il a lutté touts sa vie. Joey et John paraissent si sincèrement épris l'un de l'autre qu'ils ne manqueront pas de surmonter les innombrables problèmes que fera naître immanquablement leur union.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 06 mars 1967