The Agony and the Ecstasy (1964) Carol Reed

L'Extase et l'agonie

Pays de productionEtats-Unis
Procédé image35 mm - Couleur
Durée139 mn
>> Rechercher "The Agony and the Ecstasy" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurCarol Reed
Réalisateur seconde équipeRobert D. Webb
Assistant réalisateurGus Agosti
ScénaristePhilip Dunne
Auteur de l'oeuvre originaleIrving Stoned'après le roman "The Agony and the ecstasy"
Société de production International Classics
ProducteurCarol Reed
Directeur de productionGiorgio Zambon
Distributeur d'origine 20th Century Fox Corporation
Directeur de la photographieLeon Shamroy
Ingénieur du sonCarlton W. Faulkner
Ingénieur du sonDouglas O. Williams
Compositeur de la musique originaleAlex North
Directeur artistiqueJohn DeCuir
Directeur artistiqueJack Martin Smith
DécorateurDario Simoni
CostumierVittorio Nino Novarese
MaquilleurAmato Garbini
CoiffeurGrazia De Rossi
MonteurSamuel E. Beetley
Coordinateur des effets spéciauxL.B. Abbott
Coordinateur des effets spéciauxEmil Kosa Jr.

générique artistique

Charlton Heston(Michel-Ange Buonarroti)
Rex Harrison(le pape Jules II)
Diane Cilento(la comtesse de Medici)
Harry Andrews(Bramante)
Alberto Lupo(le duc d'Orbino)
Adolfo Celi(l'évêque Giovanni de Medici)
Venantino Venantini(Paris de Grassis)
John Stacy(Sangallo)
Fausto Tozzi(un contremaître)
Maxine Audley(la prostituée)
Tomas Milian(Raphaël)
Richard Pearson(le cardinal)

Bibliographie

Synopsis

Le film retrace assez fidèlement la vie de Michel-Ange et ses rapports avec le pape Jules II, depuis le moment où il commence à travailler à son tombeau jusqu'à celui où il achève les fresques de la Chapelle sixtine. Parallèlement, il brosse un portrait valable de ce pape homme de guerre et mécène, d'abord convaincu d'agir ainsi pour le bien de l'Eglise, prenant cependant peu à peu conscience d'avoir échoué dans la mission qui lui était confiée ; et ceci au contact de la foi profonde, humaine et chrétienne à la fois, du grand artiste. Malgré lui et sur l'ordre du Pape, Michel-Ange se résout à faire de la peinture bien que, selon lui, il ne soit pas peintre. Mais ce qu'il fait d'abord est académique et médiocre. Alors il détruit tout et s'enfuit. Mais, du fond de sa retraite, l'inspiration lui vient d'une fresque grandiose. Alors il va retrouver Jules dans son camp, le convainc de lui laisser les mains libres et se met à l'ouvrage. Il en perd le boire et le manger, jusqu'au jour où il tombe de faiblesse : alors, soutenu par son amie la Contessina Medicis, il se décide à reprendre son oeuvre et à la mener à son terme, malgré l'hostilité de Bramante et de bien des cardinaux. Enfin, Jules II vieillissant, il croit avoir fini ; mais le pape, doucement mais fermement, lui ordonne de peindre le jugement dernier.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 01 juin 1964