Saddle the Wind (1957) Robert Parrish

Libre comme le vent

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France29 août 1958
Procédé image35 mm - Couleur
Durée84 mn
DistributeurWild Side (source : ADRC)
>> Rechercher "Saddle the Wind" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRobert Parrish
Assistant réalisateurRobert Saunders
Assistant réalisateurMickey McCardle
ScénaristeRod Serling
ScénaristeDaniel Fuchs
Auteur de l'oeuvre originaleThomas Thompsond'après un synopsis
Société de production MGM - Metro-Goldwyn-Mayer
ProducteurArmand Deutsch
Directeur de la photographieGeorge J. Folsey
Ingénieur du sonHarold Humbrock
Ingénieur du sonMilo B. Lory
Compositeur de la musique originaleElmer Bernstein
Directeur artistiqueMalcolm Brown
Directeur artistiqueWilliam A. Horning
DécorateurHenry Grace
DécorateurOtto Siegel
CostumierHelen Rosepour Julie London
MaquilleurWilliam Tuttle
CoiffeurSydney Guilaroff
MonteurJohn McSweeney Jr.
ScriptE. Darrell Hallenbeck
RégisseurAl Shenberg
CascadeurHenry Wills
CascadeurJack N. Young

générique artistique

Robert Taylor(Steve Sinclair)
Julie London(Joan Blake)
John Cassavetes(Tony Sinclair)
Donald Crisp(Dennis Deneen)
Charles McGraw(Larry Venables)
Royal Dano(Clay Ellison)
Richard Erdman(Dallas Hanson)
Douglas Spencer(Hemp Scribner)
Ray Teal(Brick Larson)
Stanley Adams(Joe, le barman)
Jay Adler(Hank, l'homme de ménage du saloon)
Irene Tedrow(Mary Ellison)
Nacho Galindo(Manuelo)
Lars Henderson(Jamie)
Wes Fuller(un cowboy)
Kelo Henserson(un cowboy)
Henry Wills(un cowboy)
William Challee(un ivrogne)
Ethan Laidlaw(un ivrogne)

Bibliographie

Synopsis

Steve Sinclair, ancien hors-la-loi devenu paisible rancher, voit avec inquiétude son jeune frère Tony revenir de la ville avec une ravissante danseuse, Joan, dont il se dit fiancé, et un revolver tout neuf dont il compte manifestement se servir à la première occasion ; ce que ne saurait tolérer le vieux Deenen qui est à la fois le chef et le juge de la vallée. Bientôt, au cours d'une bataille, Tony abat un hors-la-lol venu chercher querelle à son frère. La réputation de tireur infaillible et de tueur qu'avait sa victime tourne la tête de Tony qui brûle de se livrer à d'autres exploits qui confirmeront sa supériorité. Il s'en prend à un certain Clay Ellison, venu s'installer sur les terres qu'il revendique pour les cultiver. Tony l'attaque, met le feu à son chariot, et des violences plus graves ne sont évitées que par l'intervention de Steve. Clay en appelle à l'arbitrage du vieux Deenen qui lui donne raison et qui, en compagnie de Steve, l'accompagne lusqu'à la ville pour qu'il y achète les articles nécessaires à son travail, y compris le fil de fer barbelé, symbole de culture haï des éleveurs de bétail habitués à être « libres comme le vent ». Malgré cette protection, Tony abat Clay et, un peu plus tard, à la suite d'une querelle avec Steve, blesse grièvement le vieux Deenen. Steve se lance à la poursuite de son frère, après avoir promis à Deenen de le livrer à la justice. Plutôt que de tirer sur Steve, Tony se suicide.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)3011
Nombre de salles de sortie (Paris)5
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)3
Nombre d'entrée première semaine (Paris)2814
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)6675