The Court Martial of Billy Mitchell (1955) Otto Preminger

Condamné au silence

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France25 juillet 1956
Procédé image35 mm - Couleur
Durée100 mn
>> Rechercher "The Court Martial of Billy Mitchell" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurOtto Preminger
Réalisateur seconde équipeRussell Saunders
Assistant réalisateurJack McEdwards
ScénaristeMilton Sperling
ScénaristeEmmet Lavery
Collaborateur scénaristiqueBen Hecht
Collaborateur scénaristiqueDalton Trumbo
Collaborateur scénaristiqueMichael Wilson
Société de production United States Pictures
ProducteurMilton Sperling
Directeur de la photographieSam Leavitt
Ingénieur du sonStanley Jones
Compositeur de la musique originaleDimitri Tiomkin
Directeur artistiqueMalcolm C. Bert
DécorateurWilliam Kuehl
CostumierHoward Shoup
MaquilleurGordon Bau
MonteurFolmar Blangsted
Coordinateur des effets spéciauxHans F. Koenekamp
CascadeurRon Burke
Conseiller techniqueDouglas Keeney

générique artistique

Gary Cooper(Billy Mitchell)
Charles Bickford(le général James Guthrie)
Ralph Bellamy(le député Frank Reid)
Rod Steiger(le major Allan Guillion)
Elizabeth Montgomery(Margaret Lansdowne)
Fred Clark(le colonel Moreland)
James Daly(le colonel Herbert A. White)
Jack Lord(le commandant Zach Lansdowne)
Peter Graves(le capitaine Elliott)
Herbert Heyes(le général John J. Pershing)
Darren McGavin(Russ Peters)
Robert Simon(l'amiral Gage)
Charles Dingle(le sénateur Fullerton)
Will Wright(l'amiral William S. Sims)
Dayton Lummis(le général Douglas MacArthur)
Ian Wolfe(le président Calvin Coolidge)
Griff Barnett(une sténographe)
Edward Keane(un juge)
Charles Anthony Hughes(un juge)
John Maxwell(un juge)
Ewing Mitchell(un juge)
Max Wagner(le sergent major)
Adam Kennedy(Yip Ryan)
Steve Holland(Stu Steward)
Manning Ross(Ted Adams)
Jack Perrin(le journaliste judiciaire)
Gregory Walcott(Howard Millikan, un reporter)
Robert Williams(Carl Tuttle, un reporter)
Edna Holland(Madame Sturgis, la secrétaire de Reid)
William Forrest(le commandant à Fort Sam Houston)
Frank Wilcox(Tom, un major)
Carleton Young(l'aide de camp du général Pershing)
Tom McKee(le capitaine Eddie Rickenbacker)
Phil Arnold(Fiorello La Guardia)
Robert Brubaker(le major H. H. Arnold)
William Henry(un officier)
Peter Adams(un officier)
Abdullah Abbas(un officier)
Charles Chaplin Jr.(un journaliste)
Joel Smith(un journaliste)
Al Page(un journaliste)
Jordan Shelley(un journaliste)
Fred Perce(un journaliste)
William Fox(un journaliste)
Lars Hensen(un journaliste)
George Mayon(un journaliste)
Michael Lally(un journaliste)
Cy Malis(un journaliste)
Steve Roberts(le major Carl Spaatz)
Richard Bayer(un sergent)
Bernard Sell(un photographe)
Howard Smith(le président de la commission)
Mario Cimino(l'officier italien)
William Yokota(l'officier japonais)
Robert Bice(un député)
Marshall Bradford(un député)
David Daniels(un chanteur)
Charles Keane(un major)
Joe Haworth(un capitaine)
Danny Dowling(un civil)
Stuart Holmes(un membre du jury)
John Marriott(le réceptionniste afro-américain)
Hal Rand
G. Albert Smith(un employé)

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Sites Internet

Synopsis

Amérique, 1921. Le général de brigade Billy Mitchell se heurte à l'incrédulité de ses supérieurs lorsqu'il entend démontrer l'efficacité de l'aviation de bombardement sur un théâtre d'opérations maritimes. Il demande l'autorisation d'expérimenter des bombes de 1 000 kgs à 500 mètres d'altitude : refus sans appel. Seul à soutenir la foi d'une poignée de jeunes pilotes en face du scepticisme railleur des officiers de terre et de mer (dont dépend l'aéronavale), convaincu des progrès rapides et des possibilités tactiques illimitées de l'arme nouvelle, pris dès lors dans un drame de conscience - sa fidélité à la discipline militaire ou sa fidélité à l'Amérique - Mitchell se décide à enfreindre la défense ; il fait une démonstration selon son plan ; il réussit mais, sur la demande du général de corps d'armée, le général en chef Pershing l'envoie en garnison dans le Texas. Les instances de ses amis, en particulier d'un député, n'obtiendront pas qu'il démissionne pour défendre sa thèse sur le plan politique ; il répugne à une pression de la politique sur l'armée. Mais les amis qu'il compte dans l'aéronavale et l'aviation tombent l'un après l'autre ; et il se décide à convoquer une conférence de presse pour faire savoir à l'opinion publique le mauvais état d'un matériel volant périmé et affirmer la lourde responsabilité des cadres supérieurs de l'armée. Cette déclaration lui vaut d'être traduit en conseil de guerre : il l'a voulu, jouant délibérément ses étoiles pour avoir une chance de dire ouvertement son opinion. Au procès, il accepte d'être défendu par son ami le député, mais se refuse à nouveau à toute man.uvre politique comme à toute défense qui ne sauverait que sa situation. L'avocat parviendra à rompre la conspiration de silence organisée autour de Mitchell et les témoignages viendront nombreux et forts à l'appui de la thèse qu'il défend ; mais il ne peut éviter un verdict d'exclusion. Mitchell a réussi à parler ; il est maintenant condamné au silence. Mais l'opinion publique comme les hautes sphères militaires sont alertées. Si Pearl Harbour ne sera pas évité, du moins la future armée de l'air a-t-elle déjà partie gagnée.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 18 juin 1955
Fin : août 1955
Langues de tournage : Anglais

Lieux de tournage