The Duellists (1976) Ridley Scott

Duellistes

Pays de productionGrande-Bretagne
Sortie en France31 août 1977
Procédé image35 mm - Couleur
Durée101 mn
DistributeurSolaris Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "The Duellists" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRidley Scott
Assistant réalisateurTerry Marcel
Assistant réalisateurDavid Wimbury
Assistant réalisateurPeter Kohn
Assistant réalisateurPatricia Eberhard
ScénaristeGerald Vaughan-Hughes
Auteur de l'oeuvre originaleJoseph Conradd'après la nouvelle "The Duel"
ProducteurDavid Puttnam
Producteur associéIvor Powell
Directeur de productionPeter Jaques
Distributeur d'origine CIC - Cinema International Corporation
Directeur de la photographieFrank Tidy
CadreurRidley Scott
MixeurDerrick Leather
Compositeur de la musique originaleHoward Blake
Créateur des décorsPeter J. Hampton
Directeur artistiqueBryan Graves
CostumierTom Rand
MaquilleurSusan Barradell
CoiffeurPaul Nix
MonteurPamela Power
ScriptKay Fenton
ScriptMelinda Rees
Directeur de castingMary Selway
Créateur du génériqueMichael Dempsey
Coordinateur des effets spéciauxJohn Burgess
CascadeurWilliam Hobbs
Photographe de plateauDavid Appleby

générique artistique

Keith Carradine(Armand d'Hubert)
Harvey Keitel(Gabriel Feraud)
Albert Finney(Fouché)
Edward Fox(le colonel)
Cristina Raines(Adèle)
Robert Stephens(le général Treillard)
Tom Conti(le docteur Jacquin)
John McEnery(l'affable second)
Diana Quick(Laura)
Alun Armstrong(Lecourbe)
Maurice Colbourne(le grand second)
Gay Hamilton(la bonne)
Meg Wynn Owen(Léonie)
Jenny Runacre(Madame de Lionne)
Alan Webb(le chevalier)
Arthur Dignam(le capitaine)
Matthew Guinness(le fils du maire)
Dave Hill(le cuirassier)
Neville Jason(Hilaire)
Timothy Penrose(le chanteur)
Morgan Sheppard(le maître d'escrime)
Liz Smith(la diseuse de bonne aventure)
Anthony Douse(le chirurgien)
Hugh Fraser(un officier)
Richard Graydon(un officier)
Tim Hardy(un officier)
Michael Irving(un officier)
William Hobbs(le bretteur)
Tony Matthews(l'aide de camp du général Treillard)
Pete Postlethwaite(l'ordonnance)
Jason Scott(le fils de Léonie)
Luke Scott(le fils de Léonie)
Mary McLeod(une vieille dame)
Patricia Healey(une vieille dame)
Stacy Keach(la voix du narrateur)

Bibliographie

Synopsis

Strasbourg, en 1800, sous le consulat de Bonaparte : les garnisons s'ennuient. Le lieutenant Féraud, incorrigible chercheur de querelles, blesse gravement le neveu du maire de la ville, au cours d'un duel. Le lieutenant Armand d'Hubert est chargé par son chef de corps de lui signifier des arrêts de rigueur. D'Hubert déniche Féraud chez Madame de Lionne, qui tient salon littéraire et musical et lui fait part de la sanction qui le frappe. Très vexé, ce dernier s'estime gravement lésé dans son honneur et oblige d'Hubert à tirer l'épée contre lui. Ainsi débute une haine farouche et tenace qu'alimente surtout le roturier. D'Hubert, lui, plutôt excédé, est obligé de se plier à la conception de l'honneur de son compagnon d'armes, mais compte bien échapper à cette stupide vindicte en montant en grade, puisque les duels ne sont tolérés qu'entre officiers de même rang. Le sort veut cependant que leur carrière à tous deux soit curieusement synchronisée. Au hasard des campagnes de celui qui va s'appeler Napoléon, ils se retrouvent, capitaines à Augsburg, commandants à Lûbeck, colonels en Russie. Chaque fois, dès qu'ils se rencontrent, ils se battent, à l'épée, au sabre, et à pied ou à cheval avec une haine qui paraît devoir être inextinguible et exiger la mort de l'un d'entre eux. Mais voici Elbe, les Cent jours, Sainte-Hélène et la Restauration. D'Hubert, devenu général dans l'armée du roi, épouse la fille d'un vieux royaliste et vit en Touraine dans une somptueuse demeure, tandis que le général Féraud, convaincu de bonapartisme impénitent, est condamné à mort. Une intervention secrète de d'Hubert auprès de Fouché aboutit à sa libération. Féraud n'a rien de plus pressé que de retrouver son éternel ennemi et de le provoquer dans un duel au pistolet. D'Hubert, vainqueur, le tient au bout de son arme, mais le gracie en le priant de se comporter vis-à-vis de lui comme ce mort qu'il aurait pu être.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 06 novembre 1976

Lieux de tournage