Kiss Me, Stupid (1964) Billy Wilder

Embrasse-moi, idiot

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France03 février 1965
Procédé image35 mm - NB
Durée126 mn
DistributeurSwashbuckler Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Kiss Me, Stupid" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBilly Wilder
Assistant réalisateurCharles C. Coleman
Assistant réalisateurJack Roe
Assistant réalisateurTim Zinnemann
ScénaristeBilly Wilder
ScénaristeI.A.L. Diamond
Auteur de l'oeuvre originaleAnna Bonaccid'après la pièce "L'Ora della fantasia"
Société de production Phalanx Productions
Société de production The Mirisch Company
ProducteurBilly Wilder
Producteur associéI.A.L. Diamond
Producteur associéDoane Harrison
Directeur de productionAllen K. Wood
Distributeur d'origine Les Artistes Associés
Directeur de la photographieJoseph LaShelle
CadreurDon Anderson
Ingénieur du sonBert Hallberg
Compositeur de la musique originaleAndré Prévin
Directeur artistiqueRobert Luthardt
DécorateurAlexandre Trauner
DécorateurEdward G. Boyle
CostumierBill Thomas
MaquilleurEmile LaVigne
MaquilleurLoren Cosand
CoiffeurMaudlee McDougall
CoiffeurAlice Monte
MonteurDaniel Mandell
RégisseurRay Gosnell Jr.
Directeur de castingLynn Stalmaster
Coordinateur des effets spéciauxMilt Rice
Photographe de plateauJack Harris

générique artistique

Dean Martin(Dino)
Kim Novak(Polly the Pistol)
Ray Walston(Orville Jeremiah Spooner)
Felicia Farr(Zelda Spooner)
Cliff Osmond(Barney Millsap)
Barbara Pepper(Bertha)
James Ward(le livreur de lait)
Howard McNear(Monsieur Pettibone)
Doro Merande(Madame Pettibone)
Bobo Lewis(la serveuse)
Tom Nolan(Johnnie Mulligan)
Alice Pearce(Madame Mulligan)
John Fiedler(le révérend Carruthers)
Arlen Stuart(Rosalie Schultz)
Cliff Norton(Mack Gray)
Mel Blanc(le docteur Sheldrake)
Susan Wedell(une danseuse)
Eileen O'Neill(une danseuse)
Bern Hoffman(le barman)
Henry Gibson(Smith)
Alan Dexter(Wesson)
Henry Beckman(le routier)
Gene Darfler(le policier)
Laurie Fontaine
Mary Jane Saunders
Kathy Garver

Bibliographie

Synopsis

Un professeur de musique : Orville J. Spooner, et un garagiste, Barney Millsap, tous deux habitant Climax, Nevada, composent des chansons à leurs moments perdus. Chance : le grand Dino, célèbre chanteur de music-hall, fait le plein d'essence chez Barney. Les deux compères le mettent en panne pour le retenir afin d'essayer de lui faire adopter leurs chansons. Mais Dino est un séducteur-né et Spooner un incorrigible jaloux, il faut donc lui offrir une hospitalité complaisante, sans pour autant compromettre la charmante Zelda Spooner. Qu'à cela ne tienne : Spooner monte de toutes pièces une scène de ménage à la suite de laquelle Zelda repartira chez sa mère. Et il fera d'une entraîneuse de bar louche, Polly, la complaisante Mrs Spooner d'un soir. Mais tout s'arrange mal : Zelda, trop vite agacée par ses parents, revient plus tôt que Spooner ne l'espérait au domicile conjugal et surprend par la fenêtre ce qu'elle croît son infortune. De son côté, Spooner, dégoûté par le rôle que l'on fait jouer à Polly, brave fille qui n'a pas eu de chance, met à la porte Dino qui devenait trop entreprenant. Celui-ci va se consoler au bar ; mais Zelda a eu la même idée. La prenant pour une entraîneuse, Dino passe la nuit avec elle, tandis que, de son côté, Spooner offre jusqu'au bout à Polly l'illusion d'être mariée. Dès le lendemain, Zelda demande le divorce, et le repentir de Spooner n'y fait rien. Tout paraît perdu. jusqu'au soir où, finalement, Dino lance la chanson de Spooner. Car, cette fameuse nuit, Zelda la lui avait fait adopter, et le divorce n'était qu'une comédie destinée à lui servir de leçon.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 06 mars 1964