The Illustraded Man (1968) Jack Smight

L'Homme tatoué

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France29 juillet 1970
Procédé image35 mm - Couleur
Durée103 mn
>> Rechercher "The Illustraded Man" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJack Smight
Assistant réalisateurTerry Nelson
Assistant réalisateurJoe Nayfack
ScénaristeHoward B. Kreitsek
Auteur de l'oeuvre originaleRay Bradburyd'après les nouvelles "The Veldt", "The Long Rain" et "The Last Night of the World"
Société de production Warner Bros.-Seven Arts
ProducteurHoward B. Kreitsek
ProducteurTed Mann
Directeur de productionTerry Nelson
Distributeur d'origine Warner Bros. Pictures France
Directeur de la photographiePhilip H. Lathrop
CadreurGeorge Nogle
Ingénieur du sonFrancis E. Stahl
Compositeur de la musique originaleJerry Goldsmith
Directeur artistiqueJoel Schiller
DécorateurMarvin March
CostumierAnthea Sylbert
MaquilleurGordon Bau
CoiffeurErnest Adler
MonteurArchie Marshek
ScriptDorothy Aldrin
Coordinateur des effets spéciauxRalph Webb
Coordinateur des effets spéciauxJames E. Reynolds

générique artistique

Rod Steiger(Carl)
Claire Bloom(Felicia)
Robert Drivas(Willie)
Don Dubbins(Pickard)
Jason Evers(Simmons)
Tim Weldon(John)
Christie Matchett(Anna)

Bibliographie

Synopsis

Un jeune homme, Willie, retourne à pied vers sa famille. Au bord d'une rivière, il fait la rencontre d'un être bizarre, dont le corps est entièrement recouvert de tatouages. Ceux-ci ne font que lui apporter des malheurs car, quand on les fixe, ils prennent vie et racontent des histoires atroces, se plaçant toutes dans le futur. L'homme tatoué, Carl, un forain, recherche la femme qui l'a séduit et lui a dessiné ainsi la peau, à l'exclusion d'une petite surface où tout un chacun peut voir son avenir et sa mort. Carl est décidé à tuer cette femme quand il l'aura retrouvée. Willie, fixant les images, est par trois fois plongé dans le futur. D'abord, il est le « médecin mental » d'un couple formé par Carl et la dessinatrice. Ceux-ci ont offert à leurs enfants une nursery à « environnement variable ». Les enfants peuvent choisir à volonté cet environnement. Ils se complaisent donc dans une jungle remplie de fauves. Les enfants diaboliquement, attireront leurs parents dans cette jungle où ils seront dévorés. Willie est maintenant un cosmonaute abordant avec quelques camarades et leur chef, Carl, une planète inconnue ravagée par un déluge perpétuel. Un à un, les compagnons mourront de mort violente : l'un est abattu par Carl qui ne tolère pas la moindre désobéissance, un autre se suicide, etc. Seul CarL survivra, car il atteindra le « dôme solaire », logis confortable au milieu de la tourmente où il retrouvera sa dessinatrice, Felicia. Dans la dernière histoire que racontent les tatouages, Carl et Felicia, mariés, attendent la fin du monde. Carl veut supprimer ses enfants pour leur éviter une terrifiante agonie. C'est ce qu'il fait, mais au matin, le monde vit encore. Dans l'espace sans illustration, dans le dos de Carl, Willie voit sa mort prochaine : il sera étranglé par Carl. Pour éviter cette issue fatale, il assomme Carl avec une pierre et s'enfuit dans la campagne.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 04 mars 1968