Lady L. (1964) Peter Ustinov

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France22 décembre 1965
Procédé image35 mm - Couleur
Durée124 mn
>> Rechercher "Lady L." dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPeter Ustinov
Auteur de l'oeuvre originaleRomain Garyd'après le roman "Lady L"
AdaptateurPeter Ustinov
DialoguistePeter Ustinov
Société de production Les Films Concordia (Paris)
Société de production Compagnia Cinematografica Champion (Roma)
ProducteurCarlo Ponti
Directeur de productionPierre Laurent
Distributeur d'origine MGM - Metro-Goldwyn-Mayer
Directeur de la photographieHenri Alekan
Ingénieur du sonWilliam Robert Sivel
Compositeur de la musique originaleJean Françaix
DécorateurJean d' Eaubonne
DécorateurAuguste Capelier
DécorateurMarcel Escoffier
CostumierJacqueline Guyot
MonteurRoger Dwyre
ScriptLucie Lichtig

générique artistique

Sophia Loren(Lady L.)
Paul Newman(Armand)
David Niven(Lord Lendale)
Claude Dauphin(l'inspecteur Mercier)
Philippe Noiret(Jérôme)
Michel Piccoli(Lecoeur)
Marcel Dalio(Satter)
Cecil Parker(Sir Percy)
Jean Wiener(Krajewski)
Daniel Emilfork(Kobelev)
Jacques Dufilho(Beala)
Peter Ustinov(le prince Otto)
Eugene Deckers(Koenigstein)
Tanya Lopert(Agneau)
Catherine Allégret(Pantoufle)
Hella Petri(la maquerelle)
Sacha Pitoëff(le révolutionnaire)
Arthur Howard(le maître d'hôtel)
Jacques Ciron
Joe Dassin
Mario Feliciani
Hazel Hughes
Jacques Legras
Jean Rupert
Roger Trapp

Bibliographie

Synopsis

A l'occasion de son quatre-vingtième anniversaire, la très digne Lady Lendale reçoit le futur écrivain de sa biographie et lui raconte sa vie. Jeune blanchisseuse à Paris vers 1900, Louise avait parmi ses clients une maison très. hospitalière dont le patron aurait bien voulu lui donner un travail sur place. D'autant que certain ministre la trouvait fort à son goût. Mais Louise, incorruptible, attendait le prince charmant avec une foi inébranlable. Et le prince charmant arrive ; c'est un anarchiste plein d'idéal, qui pille les riches pour donner aux pauvres : Armand. Lequel, poursuivi par la police en général et son adversaire le commissaire Mercier en particulier, vient un jour se réfugier dans la « maison » dont, pour le sauver, Louise accepte de passer pour une pensionnaire. En sa compagnie, elle fuit alors en Suisse et se fâche avec lui parce qu'il se laisse circonvenir par des anarchistes terroristes. Et, pour le sauver de la police, elle accepte l'aide de Lord Lendale, qui lui offre sa main, sa fortune et son titre, sans même lui demander de renoncer à ses amours. Elle devient Lady Lendale à la suite d'un mariage fictif (et blanc), et Armand fait au château des apparitions fugitives mais riches de souvenirs. Car les huit enfants de Lady L, tous plus nobles les uns que les autres, sont aussi ceux de l'anarchiste. Et en tout bien, tout honneur : car elle avait épousé Armand en Suisse et n'a donc jamais été réellement Lady Lendale.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 19 novembre 1964
Fin : 11 mars 1965