John and Mary (1969) Peter Yates

John et Mary

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France 1970
>> Rechercher "John and Mary" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPeter Yates
Assistant réalisateurStephen Barnett
Assistant réalisateurNicholas Sgarro
ScénaristeJohn Mortimer
Auteur de l'oeuvre originaleMervyn Jones
Société de production Debrod Productions
ProducteurBen Kadish
Directeur de la photographieGayne Rescher
Ingénieur du sonJack C. Jacobsen
Compositeur de la musique originaleQuincy Jones
DécorateurJohn Robert Lloyd
DécorateurPhilip Smith
CostumierAnthea Sylbert
MaquilleurIrving Buchman
CoiffeurBob Grimaldi
MonteurFrank P. Keller
Coordinateur des effets spéciauxL.B. Abbott
Coordinateur des effets spéciauxArt Cruickshank

générique artistique

Dustin Hoffman(John)
Mia Farrow(Mary)
Michael Tolan(James)
Sunny Griffin(Ruth)
Stanley Beck(Ernest)
Tyne Daly(Hilary)
Alix Elias(Jane)
Julie Garfield(Fran)
Marvin Lichterman(Dean)
Marian Mercer(Mags Elliot)
Susan Taylor(Minnie)
Olympia Dukakis(la mère de John)
Carl Parker(un joueur de tennis)
Richard Clarke(Charlie)
Alexander Cort(un réalisateur)
Cleavon Little(un réalisateur)
Marilyn Chris(la femme du réalisateur)
Kris Tabori

Bibliographie

Synopsis

Une chambre à coucher dans un appartement moderne de Riverside Drive à New York. Mary se réveille dans le lit de John, un garçon qu'elle a rencontré hier soir dans un bar. Alors que John est encore endormi, Mary furette dans la maison de son hôte, pour tacher de savoir, d'après le cadre où il vit, quel genre d'homme c'est. Bientôt John se réveille à son tour et va préparer le petit déjeuner. On voit tout de suite qu'il s'agit d'un garçon méticuleux, aimant son confort, préparant sa cuisine lui-même d'après les produits dont il vante à Mary les qualités de fraîcheur et de naturel. Mary, elle, semble une fille un peu brouillonne qui mène sa barque avec insouciance et en se laissant guider par les circonstances. Elle songe souvent à son amant, un homme marié, professeur à l'Université, qui ne lui accorde qu'une soirée a la sauvette et en disparaissant précipitamment, peu après minuit. John, qui redoute plus que tout que Mary ne s'installe à demeure chez lui, fait son possible pour ne pas commettre de gaffe. En effet, il garde un mauvais souvenir de sa liaison précédente avec un mannequin qui avait emménagé chez lui et qu'il avait du chasser après quelques semaines de désordre et de disputes. D'ailleurs, ce mannequin, Ruth, téléphone justement à John pour l'inviter à une party durant laquelle elle espère sans doute renouer avec John qui lui manque beaucoup. Mary, qui était partie de chez John, revient car elle a oublié ses clés. John dit qu'elle l'a fait exprès et, cette-fois, après un bon repas et une petite sieste, Mary part définitivement. John s'aperçoit alors qu'il est désemparé et part à la recherche de Mary dont il ne connaît même pas le nom. Ses recherches restent vaines, mais quand il rentre chez lui, il a l'heureuse surprise d'y retrouver Mary. Les deux jeunes gens sont alors tout à fait conscients qu'ils ne peuvent se passer l'un de l'autre. Est-ce le début d'un grand amour ? Tous les espoirs semblent permis.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Videos

EditeurFox Vidéo
DistributeurPFC Vidéo (Paris)
Annee1995
VersionVersion française
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée92 minutes

Exploitation

Tournage

Lieux de tournage