Amère victoire (1957) Nicholas Ray

Pays de productionFrance
Sortie en France20 novembre 1957
Procédé image35 mm - NB
Durée113 mn
>> Rechercher "Amère victoire" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurNicholas Ray
Assistant réalisateurChristian Ferry
Assistant réalisateurEdouard Luntz
Assistant réalisateurAndré Smagghe
ScénaristeRené Hardy
ScénaristeNicholas Ray
ScénaristeGavin Lambert
Auteur de l'oeuvre originaleRené Hardyd'après le roman "Amère victoire"
DialoguisteRaymond Queneau
Société de production Transcontinental Films
Société de production Robert Laffont Productions
ProducteurPaul Graetz
Directeur de productionPaul Joly
Distributeur d'origine Columbia Films (Paris)
Directeur de la photographieMichel Kelber
CadreurVladimir Ivanov
Ingénieur du sonJoseph de Bretagne
Compositeur de la musique originaleMaurice Le Roux
DécorateurJean d' Eaubonne
CostumierJean Zay
MaquilleurRené Daudin
MonteurLéonide Azar
ScriptLucie Lichtig
Photographe de plateauJacques Boutinot

générique artistique

Richard Burton(le capitaine James Leith)
Curd Jürgens(le major David Brand)
Ruth Roman(Jane Brand)
Raymond Pellegrin(Mokrane)
Anthony Bushell(le général Paterson)
Alfred Burke(le lieutenant-colonel Callander)
Sean Kelly(le lieutenant Barton)
Ramon de Larrocha(le lieutenant Sanders)
Christopher Lee(le sergent Barney)
Ronan O'Casey(le sergent Dunnigan)
Fred Matter(le colonel Lutze)
Raoul Delfosse(le lieutenant Kassel)
Andrew Crawford(le soldat Roberts)
Harry Landis(le soldat Browning)
Christian Melsen(le soldat Abbott)
Sumner Williams(le soldat Anderson)
Joe Davray(le soldat Spicer)
Nigel Green(le soldat Wilkins)

Bibliographie

Synopsis

En 1942, l'Etat-Major britannique envoie un commando à Benghazi ; le Major Brand, officier de carrière, le mène, secondé par le capitaine Leith, officier de réserve. Brand, expérimenté, manque d'esprit de décision et d'action. Leith, sceptique et désabusé, n'aime pas Brand et souffre secrètement de l'abandon de sa maîtresse, Jane, devenue depuis la guerre l'épouse de Brand. Celui-ci pressent la vérité et en souffre aussi. Pour gagner l'admiration de son épouse, il est décidé à mener à bien cette périlleuse expédition et à se couvrir de gloire. L'opération réussit mais Leith a surpris le malaise de Brand, hésitant à poignarder une sentinelle et s'est substitué à lui. Les Anglais sont déjà en plein désert lorsque des voitures allemandes les atteignent. Un combat acharné finit à l'avantage des Anglais. Brand désigne alors Leith pour s'occuper des blessés intransportables. Ce dernier ne peut surmonter l'épreuve de la solitude avec ces moribonds et les achève pour ne pas tomber avec eux aux mains des patrouilles allemandes. Le guide arabe Mokrane, tout dévoué à Leith, lui facilite le retour parmi ses camarades et tous cheminent à travers le désert brûlant. Cette marche est une terrible épreuve. Devant leurs hommes, insolents et ironiques, Brand et Leith ne peuvent masquer leurs sentiments et ne se pardonnent pas leurs lâchetés. Mordu par un scorpion, Leith mourra, parfaitement lucide et conscient de la haine que lui voue Brand et non sans lui avoir avoué son amour pour Jane, le priant de lui remettre sa médaille en souvenir de leur passé. De retour au quartier général, Brand apprend à sa femme la mort de Leith. Celle-ci, bouleversée et consciente de la lâcheté de son mari, s'éloigne froidement au moment où le général décore le « héros de Benghazi », qui a remporté une « amère victoire ».
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 17 février 1957
Fin : 24 avril 1957

Lieux de tournage