La Moucharde (1958) Guy Lefranc

Pays de productionFrance
Sortie en France 1958
>> Rechercher "La Moucharde" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGuy Lefranc
Assistant réalisateurBernard Toublanc-Michel
ScénaristeJacques Séverac
ScénaristeGuy Lefranc
Auteur de l'oeuvre originaleChristian Coffinetd'après le roman "La Fille de proie"
DialoguisteAndré Tabet
Société de production Les Films Artistiques Français
Société de production Les Films Marius Bouchet
Directeur de productionPaul de Saint-André
Directeur de productionEmile Buhot
Directeur de la photographieMaurice Barry
CadreurJean-Marie Maillols
Ingénieur du sonSéverin Frankiel
Compositeur de la musique originaleNorbert Glanzberg
DécorateurClaude Bouxin
MonteurArmand Psenny
ScriptClaude Levillain
RégisseurGeorges Mahaut
Coordinateur des effets sonores Les Films Fernand Rivers (Paris)
Photographe de plateauHenri Caruel

générique artistique

Dany Carrel(Betty Lefébure)
Pierre Vaneck(Frédéric Martignac)
Yves Deniaud(Parola, le brocanteur)
Noël Roquevert(Monsieur Perceval, l'avocat)
Henri Crémieux(directeur du journal)
Georges Chamarat(le recéleur)
Fernand Sardou(le Toulonnais)
Albert Dinan(le père de Betty)
Serge Sauvion(Maurice)
Paul Crauchet(le photographe)
Yvonne Clech(Lucienne, la soeur de Betty)
Paul Vandenberghe(le commissaire)
Jean Morel(le commissaire Mallet)
André Weber(Jeannot, un ami de Fred)
Sandrine(la prostituée du bar)
Jean Besnard
Florence Blot(Madame Michaud, la patrone de l'hôtel)
Maurice Chevit(un consommateur)
Valérie Vivin
Lisa Jouvet
Jean Francel
Jean Francey
Camille Fournier
Anne-Marie Coffinet
André Philip(le patron du café du Vieux Port)
Pierre-Jacques Moncorbier
Jean-Louis Bras
Jacques Dhéry
Pierre Duncan
Robert Balpo

Bibliographie

Synopsis

Betty arrive à s'évader de la maison d'éducation à laquelle elle s'est laissée condamner pour ne pas trahir une camarade. Un routier, Maurice, la sauve des gendarmes et l'emmène sur Paris. Elle le repousse lorsqu'il cherche à abuser d'elle mais, néanmoins, en le quittant, il lui donne de l'argent et l'adresse où, si elle le veut, elle pourra le joindre. Dès son arrivée, elle va rejoindre Frédéric, son amant, rédacteur à un douteux hebdomadaire du coeur. Afin de mettre Betty en situation régulière, le patron de Frédéric propose à la jeune femme quelques complaisances en échange de quoi il fera fermer les yeux de la police. Betty refuse. Puis, lasse de vivre dans la crainte, elle accepte de devenir indicatrice de police. Pendant ce temps, le couple a vécu sur l'argent de Maurice. Sans moyen de continuer la vie qu'elle aime, Betty va rejoindre Maurice qui, fou de bonheur, décide de l'emmener sur la Côte d'Azur. Au départ, il lui confie le million qu'il a pu économiser. Pendant une halte, Betty s'enfuit et rejoint son amant. En un mois, le million est volatilisé et Betty se rappelle que son père, un gangster condamné à la prison, a déposé un testament chez un avocat : c'est peut-être le moyen d'avoir de l'argent. Avec l'aide d'un complice, Frédéric cambriole le cabinet de l'homme de loi. Le dossier révèle que le fruit d'un important larcin a été enterré dans une île de la banlieue parisienne pour y être récupéré plus tard. Betty et Frédéric s'y rendent, prennent la boîte pleine de pierres précieuses mais ils ont été vus par Parola, le complice du père. Cet homme essaie par la suite de récupérer le paquet : Frédéric le livre à la police puis vient chercher Betty pour fuir à l'étranger. C'est alors que le complice du cambriolage chez l'avocat vient toucher le complément de sa part de bénéfice : Frédéric ne peut le payer, et comme il cherche à fuir, l'homme le blesse. La police le trouvera mourant à côté de Betty dans la voiture qui les emmenait vers la liberté.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation