Au diable la vertu (1952) Jean Laviron

Pays de productionFrance
Sortie en France17 juillet 1953
Procédé image35 mm - NB
Durée90 mn
>> Rechercher "Au diable la vertu" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Laviron
Assistant réalisateurJean Dewever
ScénaristeJean Guitton
Auteur de l'oeuvre originaleJean Guittond'après la pièce "Elle attendait ça"
AdaptateurJean Laviron
DialoguisteJean Laviron
Société de production Les Films Marceau (Paris)
Société de production Arca Films
ProducteurEdmond Ténoudji
ProducteurAlbert-Pierre Barrière
Directeur de productionJacques Dampierre
Distributeur d'origine Les Films Marceau (Paris)
Directeur de la photographieRoger Dormoy
CadreurWalter Wottitz
Ingénieur du sonGeorges Leblond
Compositeur de la musique originaleDaniel White
DécorateurRené Moulaert
MaquilleurNicole Bouban
MonteurAndrée Feix
ScriptColette Larivière
RégisseurErnest Müller
Photographe de plateauHenri Caruel

générique artistique

Henri Génès(Pierre Montabrel)
Liliane Bert(Gisèle Montabrel)
Maurice Régamey(Jacques Lambert)
Simone Paris(Véronique de Saint-Hilaire)
Lili Bontemps(Monique)
Christian Duvaleix(Robert Crémieux)
Julien Carette(Tellier)
Robert Vattier(le juge)
Catherine Gay(Rita Johnson)
Louis de Funès(le greffier du juge)
Félix Oudart(le chanoine Clément)
Gaston Orbal(Norbert)
Albert Rémy(Henri)
Nicole Jonesco(Hélène)
Josselin(l'avocat)
Jacques Ary(l'agent)
Frédéric Bart(l'inspecteur)
Jim Gérald(le metteur-en-scène)
André Numès fils(l'agent à la convocation)
Crésus(le poinçonneur du métro)
André Dalibert(le spectateur du strip-tease)

Bibliographie

Synopsis

Pierre, époux de Gisèle, a passé la nuit avec Monique, maîtresse de Jacques. Pour se justifier aux yeux de sa femme, il va trouver un détective privé qui lui présente un certain Crémieux qui a besoin également d'un alibi. Malheureusement, l'alibi de ce dernier sert à couvrir un cambriolage et un viol. Pierre se trouve ainsi impliqué dans une affaire judiciaire. La reconstitution apporte la preuve que la plaignante, vieille fille hystérique, n'a jamais été violentée. Tout finit bien pour Pierre, qui réussit à reconquérir sa femme, et pour Jacques qui, abandonné par Monique, trouve dans la vieille fille une nouvelle maîtresse et une commanditaire pour ses affaires.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 16 juin 1952
Fin : 05 juillet 1952

Lieux de tournage