In nome della legge (1948) Pietro Germi

Au nom de la loi

Pays de productionItalie
Sortie en France19 février 1949
Procédé image35 mm - NB
Durée101 mn
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "In nome della legge" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPietro Germi
Assistant réalisateurEnzo Provenzale
Assistant réalisateurSalvatore Rosso
Assistant réalisateurArgi Rovelli
ScénaristeGiuseppe Mangione
ScénaristeMario Monicelli
ScénaristeFederico Fellini
ScénaristeTullio Pinelli
ScénaristePietro Germi
Auteur de l'oeuvre originaleGiuseppe Guido Lo Schiavod'après le roman "Piccola pretura"
Société de production Lux Film (Roma)
ProducteurLuigi Rovere
Directeur de productionAntonio Musu
Directeur de productionMaggiorino Canonica
Distributeur d'origine Lux Films (Paris)
Directeur de la photographieLeonida Barboni
CadreurGianni Villa
Compositeur de la musique originaleCarlo Rustichelli
DécorateurGino Morici
MaquilleurAnacleto Giustini
MonteurRolando Benedetti

générique artistique

Massimo Girotti(Guido Schiavi)
Jone Salinas(la baronne Teresa Lo Vasto)
Charles Vanel(Turi Passalacqua)
Camillo Mastrocinque(le baron Lo Vasto)
Saro Urzì(l'adjudant des carabiniers)
Turi Pandolfini(Don Fifi)
Peppino Spadaro(Faraglia)
Ignazio Balsamo(Ciccio Messana)
Saro Arcidiacono(le greffier)
Nanda De Santis(Lorenzina)
Nadia Niver(Vastianedda)
Bernardo Indelicato(Paolino)
Pietro Sabella(Gallinella)
Aldo Sguazzini
Luigi Abbene
Alfio Macri
Francesco Navarra
Carmelo Olivieri
Guido Medici

Bibliographie

Synopsis

Guido Schiavi, nouveau jugé d'une petite ville de Sicile, lutte contre la mentalité des gens qui ne connaissent d'autre justice que celle imposée par la Mafia. Le propriétaire d'une mine où travaille la majorité de la population refuse, par intérêt personnel, d'en continuer l'exploitation. Pour que le juge le laisse agir à sa guise, il lui offre une somme que ce dernier refuse. Un moment découragé, désespérant de faire triompher la loi en gardant son intégrité, Guido accepte de partir avec la femme du propriétaire. A ce moment, un nouveau crime le rappelle à son devoir. Renonçant à celle qu'il aime, il fait, avec l'appui de la population et de la Mafia, enfin gagnée à sa cause, arrêter le coupable « au nom de la loi ».
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation