L'Etoile du sud (1968) Sidney Hayers

Pays de productionFrance ; Grande-Bretagne
Sortie en France14 février 1969
>> Rechercher "L'Etoile du sud" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurSidney Hayers
ScénaristeJean Giono
Auteur de l'oeuvre originaleJules Verne
Société de production Capitole Films (Paris)
Société de production Columbia Pictures
Société de production EuroFrance Films (Paris)
Directeur de productionAndrée Debar
Directeur de la photographieRaoul Coutard
Ingénieur du sonJean Bertrand
Ingénieur du sonKenneth Heeley-Ray
Compositeur de la musique originaleGeorges Garvarentz
DécorateurPierre-Louis Thévenet

générique artistique

Ursula Andress(Erica)
George Segal(Dan)
Michel Constantin(José)
Orson Welles(Planhett)
Georges Géret(André)
Harry Andrews(Kramer)
Guy Delorme(Michel)
Ian Hendry(Karl)
Charles Lamb
Sylvain Lévignac(Louis)
Johny Sekka(Matakit)
Jacques Van Dooren(l'homme au bar)

Bibliographie

Synopsis

1910 en Afrique. Kramer, possesseur de riches mines de diamants, gouverne son vaste domaine comme un véritable potentat. Seule sa fille Erika refuse de s'incliner devant sa volonté. Elle s'est même, contre le gré de son père, fiancée à Dan Rockland, géologue américain, qui réagit plus comme un aventurier que comme un homme d'affaires. Or, Karl, chef dela police privée de Kramer, convoite Erika. Il fera en vain provoquer un accident de train pour venir à bout de son rival qui sortira sain et sauf de la catastrophe. Le soir de la célébration des fiançailles d'Erika et de Dan, Kramer annonce une grande surprise : il présente le plus gros diamant du monde qui vient d'être découvert dans ses mines, et le fait baptiser par sa fille « L'étoile du Sud ». Brusquement, les lumières s'éteignent. Quand elles se rallument, le diamant à disparu. Le premier homme à être soupçonné est Matakit, un Noir ami de Dan. Celui-ci, que Karl accuse de complicité, est mis en prison. Il s'en échappe avec l'aide d'Erika et part à la recherche du diamant avec elle. D'abord, il faut rerouver Matakit qui, traqué, met le feu à la brousse et déchaîne la gigantesque débandade des éléphants, buffles, girafes, etc. Durant leur course-poursuite, Dan et Erika doivent affronter de nombreux dangers parmi lesquels leur amour se fortifie et s'épanouit. Le diamant excite des convoitises de plus en plus nombreuses : celle d'un Irlandais alcoolique, Plankett, à la tête d'une petite troupe de mercenaires, et celle aussi de Karl avec ses trois hommes de main, José, Michael et Louis. Matakit a été capturé par Plankett, mais il n'avoue rien. Les sbires de Karl et ceux de Plankett s'entretuent jusqu'à ce que Karl lui-même, d'abord blessé par Dan, soit achevé par Plankett. Cela met fin à la poursuite quand, brusquement, il se révèle que c'est une autruche qui a avalé le diamant. On la poursuit : hélas ! elle va se perdre dans un troupeau d'autruches, toutes identiques. Donc, le diamant est définitivement perdu. Mais, à l'écart des autres, Matakit le sort de sa poche et le montre en riant à Dan. Il n'est pas perdu pour tout le monde.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 25 mars 1968
Fin : 05 juin 1968