Una vita difficile (1961) Dino Risi

Une vie difficile

Pays de productionItalie
Procédé image35 mm - NB
Durée118 mn
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Una vita difficile" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurDino Risi
Assistant réalisateurVana Caruso
Assistant réalisateurFranco Montemurro
ScénaristeRodolfo Sonego
ProducteurDino De Laurentiis
Distributeur d'origine Capital Films (Paris)
Directeur de la photographieLeonida Barboni
CadreurEnrico Cignitti
Ingénieur du sonBiagio Fiorelli
Ingénieur du sonBruno Moreal
Compositeur de la musique originaleCarlo Savina
DécorateurMario Chiari
DécorateurMario Scisci
CostumierLucia Mirisola
MaquilleurGiuliano Laurenti
CoiffeurElda Magnanti
MonteurTatiana Casini
ScriptBarbara Fusch

générique artistique

Alberto Sordi(Silvio Magnozzi)
Lea Massari(Elena Pavinato)
Franco Fabrizi(Franco Simonini)
Lina Volonghi(Madame Pavinato)
Claudio Gora(Bracci)
Antonio Centa(Carlo)
Loredana Cappelletti(Giovanna)
Mino Doro(l'ami de Silvio)
Daniele Vargas(le marquis Capperoni)
Paolo Vanni(Paolo)
Vittorio Gassman(dans son propre rôle)
Silvana Mangano(dans son propre rôle)
Alessandro Blasetti(dans son propre rôle)
Borante Domizlaff
Edith Catalano-Peters
Valeria Manganelli
Bruna Perego
Alfonsina Cetti
Piera Pichi
Carlo Kecler
Nina Honenlohe-Oehringen
Kraft Honenlohe-Oehringen
Enzo Casieri
Leo Monteleoni
Antonio Marrosu
Alfredo Lucifero
Salvatore Campochiaro
Carolynn Fonseca

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

Dans le nord de l'Italie, un résistant est contraint de se réfugier chez l'habitant pour échapper aux allemands. Là, il rencontre et s'éprend d'Elena, une jeune fille qu'il installe chez lui après la guerre, dans des conditions de confort précaires. Collaborateur d'un journal antigouvernemental, Silvio signe des articles vengeurs et participe à des manifestations qui lui valent bientôt une peine de prison ferme. Jeune marié à quelques temps d'être père, il commence en cellule un grand roman. La naissance de son fils et le besoin d'argent n'entament pas son militantisme, au contraire, mais, lasse de vivre dans l'adversité, Elena l'abandonne. Seul, fidèle à ses idées, Silvio achève son livre. Ni les éditeurs, ni le cinéma ne veulent pourtant de cette « bombe ». Aussi, désespéré, pour reconquérir sa femme, Silvio accepte-t-il les compromissions. Elena peut enfin vivre dans le luxe, mais elle prend alors conscience de certaines réalités.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation