Un ragazzo di Calabria (1987) Luigi Comencini

Un enfant de Calabre

Pays de productionItalie ; France
Sortie en France10 février 1988
Durée106 mn
DistributeurCarlotta Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Un ragazzo di Calabria" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurLuigi Comencini
Assistant réalisateurMaurizio Sciarra
Assistant réalisateurLorenzo Molossi
Assistant réalisateurLetizia Picone
ScénaristeLuigi Comencini
ScénaristeUgo Pirro
ScénaristeFrancesca Comencini
Auteur de l'oeuvre originaleDemetrio Casile
Société de production I.I.F. - Italian International Film (Roma)
Société de production Video Schermo (Roma)
Société de production La Générale d'Images
Société de production Canal Plus
ProducteurFulvio Lucisano
ProducteurTarak Ben Ammar
Directeur de productionRoberto Giussani
Distributeur d'origine I.I.F. - Italian International Film (Roma)
Directeur de la photographieFranco Di Giacomo
CadreurCarlo Tafani
CadreurFabio Conversi
Ingénieur du sonGérard Lecas
MixeurRomano Checcacci
Compositeur de la musique préexistanteAntonio Vivaldi
DécorateurRanieri Cochetti
CostumierCarolina Ferrara
MonteurNino Baragli

générique artistique

Gian Maria Volonté(Felice)
Diego Abatantuono(Nicola)
Thérèse Liotard(Mariuccia)
Elio Polimeno(Mimi)
Enzo Ruoti
Alessandro Casile
Rosario Costantino
Bruno Crisafio
Raffaella De Carolis
Antonino Gangemi
Giuseppe Gangemi
Rosa Maria Giuffrida
Nicola Domenico Laganà
Umberto Francesco Laganà
Stefano La Motta
Giuseppe Mandica
Ettore Pensabene
Francesca Triolo
Laura Papotto Donia

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

Mimi a une passion dans la vie : la course. Dès qu'il en a l'occasion, il enlève ses chaussures et dévale les pentes de sa Calabre natale. Cette attitude bizarre rend son père, gardien à l'asile de région, furieux : lorsque Mimi court, il délaisse ses devoirs, or Nicola veut voir son fils faire les études que lui n'a pas pu faire et trouver plus tard une bonne place grâce à l'oncle Peppino. Mimi découvre un jour qu'il n'est pas le seul à avoir cette passion : Felice le boiteux, chauffeur de car, a gagné des courses dans sa jeunesse. Avec lui, Mimi apprend que l'on peut courir avec un but et bientôt il s'entraîne derrière le car de Felice pour gagner les courses qui lui permettront de participer à la finale à Rome. Nicola tente par tous les moyens de briser l'obstination de son fils : il l'enferme toute une nuit dans l'asile. Jaloux de l'attachement qu'à Mimi envers Felice, il interdit au chauffeur de car de voir le garçonnet. Mais rien n'y fait, Mimi continue à s'entraîner avec Felice, participe à une course dans laquelle, par manque de préparation, il s'épuise. Nicola, à bout, l'envoie comme apprenti chez un cordelier. La mère Mariuccia, consciente que Nicola est en train de désespérer Mimi, intervient auprès de l'oncle Peppino pour qu'il convainque Nicola de laisser courir Mimi. Nicola est ébranlé : Mimi se qualifie pour une grande course et, le jour de la finale, n'y tenant plus, Nicola part avec Felice en voiture pour Rome. Une panne les bloque en cours de route mais ils assisteront à la télévision à la victoire de Mimi.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)94609
Nombre de salles de sortie (Paris)7
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)31
Nombre d'entrée première semaine (Paris)18340