Giù la testa (1971) Sergio Leone

Il était une fois la révolution

Pays de productionItalie
Sortie en France29 mars 1972
Procédé image35 mm - Couleur
Durée150 mn
DistributeurCarlotta Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Giù la testa" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurSergio Leone
Réalisateur seconde équipeMartin Herbert
Assistant réalisateurTony Brandt
ScénaristeLuciano Vincenzoni
ScénaristeSergio Donati
ScénaristeSergio Leone
Auteur de l'oeuvre originaleSergio Leoned'après une histoire
Auteur de l'oeuvre originaleSergio Donatid'après une histoire
Société de production Rafran Cinematografica
Société de production EIA - Euro International Film (Roma)
Société de production San Marco Cinematografica
ProducteurFulvio Morsella
Producteur associéClaudio Mancini
Producteur associéUgo Tucci
Directeur de productionCamillo Teti
Distributeur d'origine Les Artistes Associés
Directeur de la photographieGiuseppe Ruzzolini
CadreurIdelmo Simonelli
MixeurFausto Ancillai
Compositeur de la musique originaleEnnio Morricone
Directeur artistiqueAndrea Crisanti
DécorateurDario Micheli
CostumierLuisa Buratti
MaquilleurAmato Garbini
CoiffeurPaolo Borzelli
MonteurNino Baragli
ScriptSerena Canevari
Coordinateur des effets spéciauxAnthony M. Dawson
CascadeurBenito Stefanelli
Photographe de plateauAngelo Novi

générique artistique

Rod Steiger(Juan Miranda)
James Coburn(John H. Mallory, dit Sean)
Romolo Valli(le docteur Villega)
Jean-Michel Antoine(le colonel Günther Reza)
Vivienne Chandler(la petite amie de John)
David Warbeck(Sean Nolan)
Maria Monti(Adelita)
Rick Battaglia(Santerna)
Franco Graziosi(le général Huerta)
Giulio Battiferri(Miguel)
Poldo Bendandi(un révolutionnaire fusillé)
Furio Meniconi(un révolutionnaire fusillé)
Roy Bosier(le propriétaire terrien)
John Frederick(l'Américain)
Michael Harvey(le yankee)
Biagio La Rocca(Benito)
Vincenzo Norvese(Pancho)
Amelio Perlini(le paysan)
Renato Pontecchi(Pepe)
Goffredo Pistoni(Nino)
Jean Rougeul(le prêtre)
Corrado Solari(Sebastian)
Anthony Vernon(le notaire)
Franco Collace(Napoléon)
Omar Bonaro
Amato Garbini
Nazzareno Natale
Stefano Oppedisano
Benito Stefanelli
Franco Tocci
Rosita Torosh
Edmondo Tieghi

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

Amérique du Sud, 1913. Juan, un « peone » misérable monte dans la diligence emplie de personnalités élégantes qui le méprisent et le relèguent au fond de la voiture. Celle-ci est attaquée peu après par les propres enfants de Juan, qui se venge des humiliations du voyage. Un motocycliste, bardé d'explosifs, passe près de la bande ; c'est Sean, un Irlandais, dynamiteur professionnel dont Juan veut faire son allié pour attaquer la banque de Mesa-Verde. Sean, révolutionnaire dans l'âme, est plutôt intéressé par la mine d'or locale. Juan s'arrange alors pour dynamiter la mine et son directeur, afin de donner à Sean tout loisir de le suivre. Chacun prend alors, à sa façon, le train pour Mesa-Verde. Sean et ses amis préparent un complot pour renverser le dictateur local. Juan libère, bien malgré lui, les prisonniers politiques qu'il trouve incarcérés dans la banque et devient un héros. Il n'aime pourtant pas le combat révolutionnaire, fait, pense-t-il, par des riches qui manipulent les pauvres. Il est entraîné par Sean au dynamitage d'un pont, qui causera une hécatombe spectaculaire ; les six enfants du péon y trouveront la mort. Sean assiste aux représailles du gouvernement, au massacre des otages dénoncés par le docteur Vûlega, chef du groupe résistant. Il se remémore le cas d'un de ses amis qui fréquentait, avec lui, la même femme, et qui l'avait dénoncé aux Prussiens. Il avait alors été obligé d'abattre son ami et les soldats qui l'accompagnaient. Juan est capturé par les troupes gouvernementales, Sean le sauve in-extremis du peloton d'exécution. Les deux amis assistent peu après à la dégradation, puis à la mort de l'officier responsable de sa fuite. Ils se retrouvent alors dans le même train que le dictateur. Juan abat froidement celui-ci et empoche sa fortune, projetant ainsi d'atteindre l'Amérique. Sean n'espère pas arriver à un tel but. Il n'aura d'ailleurs pas le temps d'y penser ; après une collision ferroviaire, au cours de laquelle le médecin, traître démasqué, se suicide, Sean est abattu et meurt avant que Juan ait pu lui venir en aide. Juan reste seul dans le désarroi.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Lieux de tournage