Novecento (1974) Bernardo Bertolucci

1900

Pays de productionItalie ; France ; République fédérale d'Allemagne
Sortie en France01 septembre 1976
Procédé image35 mm - Couleur
Durée310 mn
>> Rechercher "Novecento" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurBernardo Bertolucci
Assistant réalisateurGabriele Polverosi
Assistant réalisateurClare Peploe
Assistant réalisateurSuzanne Durrenberger
Assistant réalisateurPeter Shepherd
ScénaristeBernardo Bertolucci
ScénaristeFranco Arcalli
ScénaristeGiuseppe Bertolucci
Auteur de l'oeuvre originaleBernardo Bertolucci
Auteur de l'oeuvre originaleFranco Arcalli
Auteur de l'oeuvre originaleGiuseppe Bertolucci
Société de production P.E.A. - Produzioni Europee Associati (Roma)
Société de production Les Productions Artistes Associés (Paris)
Société de production Artemis Film GmbH (Berlin)
ProducteurAlberto Grimaldi
Directeur de productionMario Di Biase
Directeur de productionPaolo De Andreis
Distributeur d'origine Les Artistes Associés
Directeur de la photographieVittorio Storaro
CadreurEnrico Umetelli
CadreurEnzo Tosi
Ingénieur du sonClaudio Maielli
MixeurFausto Ancillai
Compositeur de la musique originaleEnnio Morricone
DécorateurGianni Quaranta
DécorateurEzio Frigerio
CostumierGitt Magrini
MaquilleurGiannetto De Rossi
CoiffeurJole Cecchini
CoiffeurPaolo Borselli
MonteurFranco Arcalli
ScriptSuzanne Durrenberger
RégisseurAlessandro Mattei
RégisseurGiuseppe Banchelli
RégisseurAugusto Marabelli
RégisseurSilvano Spoletini
Coordinateur des effets sonoresLuciano Byrd
Coordinateur des effets sonoresBruno Battistelli
Coordinateur des effets sonoresRoberto Arcangeli
Photographe de plateauAngelo Novi

générique artistique

Robert De Niro(Alfredo, le fils de Giovanni et d'Eleonora)
Gérard Depardieu(Olmo Dalco, le fils de Rosina)
Burt Lancaster(Alfredo Berlinghieri, le propriétaire terrien)
Francesca Bertini(soeur Desolata, la soeur d'Alfredo)
Alida Valli(Ida Cantarelli Pioppi)
Dominique Sanda(Ada Fiastri Paulhan, la femme d'Alfredo)
Donald Sutherland(Attila Melanchini, le facteur)
Sterling Hayden(Leo Dalco, le métayer des Berlinghieri)
Stefania Sandrelli(Anita Foschi, la femme d'Olmo)
Laura Betti(Regina, la fille d'Amelia)
Werner Bruhns(Ottavio, le fils aîné d'Alfredo)
Ellen Schwiers(Amelia, la soeur d'Eleanora)
Anna Henkel(Anita, la fille de Olmo)
Romolo Valli(Giovanni, le plus jeune fils d'Alfredo)
Stefania Casini(Neve, la blanchisseuse)
Anna Maria Gherardi(Eleonora, la femme de Giovanni)
Paolo Pavesi(Alfredo, enfant)
Tiziana Senatore(Regina, bébé)
Paolo Branco(Orso, le fils aîné de Leo)
Giacomo Rizzo(Rigoletto, le serviteur bossu)
Antonio Piovanelli(Turo Dalco)
Liù Bosisio(Nella Dalco)
Maria Monti(Rosina Dalco, la belle-fille de Leo)
Roberto Maccanti(Olmo, enfant)
Allen Midgette(le vagabond)
José Quaglio(Avanzini)
Pietro Longari Ponzoni(Pioppi)
Pippo Campanini(don Tarcisio)
Clara Colosimo(la femme qui accuse Olmo)
Patrizia De Clara(Stella)
Catherine Kosac(Tondine)
Salvatore Mureddu(le chef de la garde)
Edoardo Dallagio(Oreste Dalco)
Alberto Rota(le joueur d'ocarina)
Gabriella Cristiani(Stella)
Sante Bianchi(Montanaro)
Girolamo Lazzari("Tigre")
Angelo Pellegrino(le tailleur)
Irene Gianni(une domestique)
Francesco D'Adda(un militaire)
Bianca Magliacca(une paysanne)
Fabio Garriba(un paysan)
Nazzareno Natale(un paysan)
Carlotta Barilli(une paysanne)
Mimmo Poli(un fasciste)
Sergio Serafini(un jeune fasciste)
Vittorio Fanfoni(un jeune fasciste)
Nino Drago(une Chemise noire)
Piero Vida
Edda Ferronao
Winnie Riva
Alessandro Bosio
Mario Meniconi

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

1ER ACTE En 1900, sur les terres appartenant à la famille Berlinghieri, naissent le même jour deux enfants. Olmo est le petit-fils du métayer Léo Dalco. Il voit le jour quelques minutes avant Alfredo, petit-fils du propriétaire du domaine ; le destin de ces deux enfants, à chacune des extrémités de l'échelle sociale, reflétera les tumultes de la première moitié du XXème siècle en Italie... La famille des Berlinghieri déplore que le grand-père ait des crises de sénilité de plus en plus fréquentes. En fait, le vieil homme est accablé par son âge. Lors d'une fête villageoise, il se pend dans la grange. A l'aide d'un testament truqué, son fils cadet, Giovanni, s'approprie toutes les terres. Une tempête a ravagé les récoltes. Giovanni déclare aux ouvriers qu'ils n'auront qu'une demi-paye. Dans toute la région la colère gronde et une gigantesque grève commence. Là, les deux amis assistent aux premières manifestations socialistes... Olmo rentre dans le domaine Berlinghieri, après avoir vécu sous l'uniforme les duretés de la guerre. Il retrouve son ami Alfredo que son père a empêché de combattre. L'agitation paysanne reprend. Alfredo fait bientôt la connaissance d'une jeune fille excentrique qui l'emmène à un bal de campagne où vont également Olmo et Anita, une jeune institutrice communiste qui donne des cours à la Maison du Peuple. Olmo et Anita vivent ensemble. Cette dernière est enceinte. Les fascistes brûlent la Maison du Peuple ; à l'enterrement des victimes, les innombrables participants portent des écharpes rouges. Au même moment, les fascistes s'exhortent mutuellement à la haine et à la violence... 2E ACTE Peu après la mort et l'enterrement de son père, Alfredo Berlinghieri, devenu maintenant le patron du domaine, a épousé Ada. Ce mariage excite la haine et la jalousie de Regina, la cousine d'Alfredo, qui est la maîtresse d'Attila, le régisseur détesté par tous les paysans. Personnage dépravé et démoniaque, Attila va jusqu'à violer et massacrer un garçonnet, en présence de Régina qui garde le silence. C'est Olmo, l'ami d'enfance d'Alfredo, qui est accusé et presque lynché par les camarades fascistes d'Attila. Olmo n'échappe à la mort que parce qu'un vagabond à demi-fou s'accuse lui-même du meurtre. La vie conjugale d'Alfredo et de sa femme aboutit bientôt à un échec. N'ayant pas d'enfant, Ada s'attache à la fillette d'Olmo avant de sombrer dans l'alcoolisme. Attila continue, sans être inquiété, son existence de vices et de crimes. Il tue une veuve du voisinage et pousse le sarcasme jusqu'à vendre Olmo et ses chevaux à un propriétaire fasciste. Les paysans, témoins de l'offense, répondent en couvrant le régisseur de crottin de cheval. Mais Olmo, qui craint les représailles d'Attila, préfère s'enfuir. Attila met à sac la maison du paysan et Alfredo trouve enfin la force de le renvoyer. Il va annoncer la nouvelle à sa femme, qui vient juste de quitter définitivement le foyer conjugal... Le 25 avril 1945, jour de la Libération, Attila, qui a confessé les massacres auxquels il s'est livré, est abattu d'une balle de revolver par les paysans. Olmo, de retour, exige que ces derniers fassent un procès à Alfredo. La conclusion est qu'en tant que patron, Alfredo n'existe plus, mais qu'il est inutile de le tuer : au contraire, il restera comme la preuve vivante de la mort de sa classe. Bientôt, ordre est donné à tous de déposer les armes. Mais Alfredo et Olmo continueront à s'opposer jusqu'à ce qu'ils soient devenus tous deux des vieillards...
© LES FICHES DU CINEMA 2000
Logo

Videos

EditeurMGM/UA Home Video
DistributeurFox Pathé Europa (Paris)
Annee2005
FormatDVD - ZONE 2 (Europe/Japon)
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée302 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 18 juillet 1974

Lieux de tournage

Palmares