I Due nemici (1961) Guy Hamilton

Le Meilleur ennemi

Pays de productionItalie ; Grande-Bretagne
Sortie en France15 juin 1962
Procédé image35 mm - Couleur
Durée104 mn
>> Rechercher "I Due nemici" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGuy Hamilton
Collaborateur à la réalisationManuel del Campo
Assistant réalisateurMario Maffei
Assistant réalisateurYoel Silberg
Assistant réalisateurTony Brandt
ScénaristeJack Pulman
Scénariste Age & Scarpelli
ScénaristeSuso Cecchi D'Amico
Auteur de l'oeuvre originaleLuciano Vincenzonid'après une histoire
Société de production Dino de Laurentiis Cinematografica (Roma)
ProducteurDino De Laurentiis
Producteur associéLuigi Luraschi
Directeur de productionBruno Tolusso
Directeur de productionLazare Bianco
Distributeur d'origine Columbia Films (Paris)
Directeur de la photographieGiuseppe Rotunno
CadreurNino Cristiani
Ingénieur du sonPiero Cavazzuti
Ingénieur du sonBruno Brunacci
Compositeur de la musique originaleNino Rota
Directeur artistiqueMario Garbuglia
DécorateurGiorgio Herrman
CostumierEzio Frigerio
CostumierDario Cecchi
MaquilleurAlberto De Rossi
CoiffeurGrazia De Rossi
MonteurBert Batespour la version anglaise
MonteurTatiana Casinipour la version italienne
ScriptAlbino Cocco
RégisseurMara Blasetti
Créateur du génériqueMaurice Binder
Coordinateur des effets spéciauxCataldo Galiano
Coordinateur des effets spéciauxVitantonio Ricci

générique artistique

David Niven(le major Richardson)
Alberto Sordi(le capitaine Blasi)
Michael Wilding(le lieutenant Burke)
Amedeo Nazzari(le major Fornari)
Harry Andrews(le capitaine Rootes)
David Opatoshu(le capitaine Bernasconi)
Aldo Giuffré(le sergent Todini)
Tiberio Mitri(le caporal Moccaia)
Kenneth Fortescue(le lieutenant Thomlinson)
Duncan MacRae(le sergent Trevethan)
Noel Harrison(le lieutenant Hilary)
Robert Desmond(le soldat Slinger)
Michael Trubshawe(le colonel Brownlow)
Bernard Cribbins(le soldat Tanner)
Ronald Fraser(le préfet)
Pietro Marascalchi(le caporal Bortolin)
Alessandro Ninchi(le lieutenant Del Pra)
Pippo Fazio(le sergent Spadoni)
Bruno Cattaneo(le soldat Mattone)
Luigi Bracale(Guddu)

Bibliographie

Synopsis

Au cours d'un vol de reconnaissance effectué en Abyssinie en 1941, le commandant Richardson et son pilote sont capturés par une colonne italienne. Le capitaine Blasi à qui incombe l'honneur (!) de cette capture, due à la seule malchance, ne sait trop que faire de ses prisonnier et leur apprend maladroitement que la troupe par lui commandée se rend à Equa-Deba, un fort où doit avoir lieu le regroupement des forces italiennes. Pensant simplifier son existence et échapper au harcèlement des Anglais, Blasi engage ses prisonniers à s'enfuir, persuadé que ceux-ci à leur tour mettront leurs chefs au courant de l'état lamentable de la troupe sur laquelle tout semble s'acharner. Hélas, Richardson reçoit l'ordre de s'emparer d'Equa-Deba. Il n'y trouve personne, à la suite d'un subterfuge imaginé par Blasi, en désespoir de cause. Mais un incendie de forêt, qui éclate le soir même, détruit tout le matériel anglais et fait se retrouver face à face les Anglais et les Italiens. Comme ces derniers sont les moins nombreux, la question ne se pose même pas : à leur tour, les voici tous prisonniers, et Blasi est assez soulagé de la tournure que prennent les événements. Le temps passe. Harcelée par les indigènes, la troupe s'est unifiée : il n'y a plus ni gardiens ni prisonniers, l'amitié enfin peut s'épanouir sans contraintes. Mais on aperçoit enfin une route, et sur cette route un poteau indicateur : Addis Abeba : 10 km. Ainsi donc Richardson s'est fourvoyé en plein territoire ennemi. Il redevient le prisonnier de Blasi qui laisse éclater sa joie, considérant que la plaisanterie est devenue excellente. Peut être pas si excellente que cela, puisqu'un convoi anglais qui survient apprend à tout le monde que les Italiens ont cessé le combat depuis plusieurs tours devant Addis Abeba ! Dans la ville, des milliers de prisonniers italiens attendent d'être embarqués vers les camps. Richardson survient, et, devant Blasi et ses hommes, commande : « Compagnie, attention ! Présentez armes ». Le convoi s'éloigne alors que les deux « ennemis » échangent le plus compréhensif des sourires.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 01 mars 1961