Le Dolci signore (1967) Luigi Zampa

Pas folles les mignonnes

Pays de productionItalie
Sortie en France26 juin 1968
Procédé image35 mm - Couleur
Durée116 mn
>> Rechercher "Le Dolci signore" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurLuigi Zampa
Assistant réalisateurGiuseppe Pollini
ScénaristeEttore Scola
ScénaristeRuggero Maccari
ScénaristeStefano Strucchi
Auteur de l'oeuvre originaleLuigi Zampa
Auteur de l'oeuvre originaleRuggero Maccari
Auteur de l'oeuvre originaleStefano Strucchi
Société de production Documento Film (Roma)
ProducteurLuigi Zampa
ProducteurGianni Hecht Lucari
Producteur exécutifFausto Saraceni
Directeur de productionRomano Dandi
Distributeur d'origine Paramount Films
Directeur de la photographieEnnio Guarnieri
CadreurArturo Zavattini
Ingénieur du sonFernando Pescetelli
MixeurFausto Ancillai
Compositeur de la musique originaleArmando Trovajoli
Compositeur de la musique préexistantePiotr Ilitch Tchaïkovski
Auteur des chansons originalesAudrey Nohra"Anyone can play"
Compositeur des chansons originalesArmando Trovajoli"Anyone can play"
Interprète des chansons originales The Primitives"Anyone can play"
ChorégrapheGino Landi
DécorateurMaurizio Chiari
CostumierMaurizio Chiari
MaquilleurNilo Jacoponi
MaquilleurJohn O'Gormanpour Ursula Andress
CoiffeurJole Cecchini
MonteurNino Baragli
ScriptMimmola Girosi
RégisseurEgidio Quarantotto

générique artistique

Ursula Andress(Anna)
Virna Lisi(Luisa)
Claudine Auger(Esmeralda)
Marisa Mell(Paola)
Jean-Pierre Cassel(Aldo)
Frank Wolff(Cesare)
Lando Buzzanca(Number One)
Vittorio Caprioli(le voleur)
Luciano Salce(le neurologue)
Brett Halsey(Carlo)
Marco Guglielmi(Berto)
Franco Fabrizi(Sandro)
Margherita Guzzinati(Matilde)
Lia Zoppelli(la mère de Luisa)
Nello Pazzafini(Le Gorille)
Fred Williams(le comptable)
Giovanni Ivan Scratuglia

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Dam» sa villa à la campagne, Esmeralda a bien du mal à résister aux assiduités du comptable de son mari. Aussi, lorsque ce dernier part en voyage, décide-t-elle d'aller à Rome fuir la tentation. Elle y retrouve ses trois meilleures amies, Norma, Luisa et Paola qui, toutes, appartiennent à la meilleure société italienne, et dont nous allons découvrir les aventures sentimentales. Luisa est victime d'un maître-chanteur qui la menace de faire écouter à son mari une bande sur laquelle est enregistrée une conversation très significative. En effet, Luisa a été surprise par un micro dans la voiture de son amant. Mais encore faudrait-il qu'elle se souvienne de quel amant il s'agit pour qu'elle puisse lui demander de l'aider à réunir l'argent exigé par le malfaiteur. Norma, elle, est aux prises avec un cauchemar. Chaque fois qu'elle s'endort, un gros homme nu à moustaches la poursuit pour la violer. Aucun médecin ne peut la guérir et un neurologue lui conseille enfin de réaliser son rêve. Après quelques tentatives infructueuses, un agent de police qui ressemble étrangement à l'homme de ses cauchemars accepte de servir. de remède. Quant à Paola, c'est une aventure assez particulière qui va bouleverser sa vie. Au cours d'une fête de charité organisée par l'aristocratie romaine, la jeune femme fait sur scène une parodie de strip-tease. Mais le numéro est à ce point réussi qu'il crée un scandale et que des imprésarios lui offrent un pont d'or. Tout a l'air de s'arranger cependant pour nos quatre Romaines. Esmeralda rentre au bercail dans l'espoir sans doute de revoir le jeune comptable. Mais elle trouve son mari, revenu prématurément, qui lui propose de partir faire un rallye avec son soupirant. Le mari de Luisa, aussi naïf, ne se doutera de rien car, lorsqu'il écoutera la bande, il croira entendre sa propre voix et celle de sa maîtresse. Quant à Paola, une vie nouvelle commence. Son mari, très séduit par les gains de sa femme, accompagne partout Paola qui est devenue la strip-teaseuse la plus demandée dans les capitales de l'Europe. La situation de Norma est malheureusement moins brillante. Ses cauchemars, loin de cesser, exigent des remèdes de plus en plus fréquents et, à la fin du film, on voit la pauvre Norma rêver au zoo devant un magnifique chimpanzé.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 23 février 1967