A Funny Thing Happened on the Way to the Forum (1966) Richard Lester

Le Forum en folie

Pays de productionEtats-Unis
Sortie en France16 août 1967
Durée99 mn
>> Rechercher "A Funny Thing Happened on the Way to the Forum" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRichard Lester
Assistant réalisateurJosé López Rodero
Assistant réalisateurFabio Piccioni
ScénaristeMelvin Frank
ScénaristeMichael Pertwee
Auteur de l'adaptation française Plaute
Société de production United Artists
ProducteurMelvin Frank
Distributeur d'origine United Artists
Directeur de la photographieNicolas Roeg
CadreurAustin Dempster
CadreurAlex Thomson
CadreurPaul Wilson
ChorégrapheGeorge Martin
ChorégrapheEthel Martin
Directeur artistiqueSyd Cain
DécorateurTony Walton
CostumierTony Walton
MaquilleurTrevor Crole-Rees
MonteurJohn Victor-Smith

générique artistique

Zero Mostel(Pseudolus)
Phil Silvers(Marcus Lycus)
Buster Keaton(Erronius)
Michael Crawford(Hero)
Jack Gilford(Hysterium)
Annette Andre(Philia)
Michael Hordern(Senex)
Leon Greene(la capitaine Miles Gloriosus)
Roy Kinnear(l'instructeur des gladiateurs)
Alfie Bass(le concierge)
John Bluthal(le chef romain)
Pamela Brown(la prêtresse)
Patricia Jessel(Domina)
Beatrix Lehmann(la mère de Domina)
Frank Thornton(la sentinelle romaine)
Peter Butterworth(la sentinelle romaine)
John Bennett
Andrew Faulds
Jennifer Baker
Susan Baker
Ronnie Brody
Frank Elliott
Lucienne Bridou
Helen Funai
Jack May
Inga Neilsen
Jon Pertwee
Janet Webb
Myrna White
Ricardo Palacios
Ingrid Pitt

Bibliographie

Synopsis

Une petite place voisine du Porum de la Rome antique. Trois maisons : celle du marchand d'esclaves Lycus ; celle du vieillard Erronius, toujours sur les routes à la recherche de ses enfants enlevés en bas-âge par des pirates ; celle enfin de Senex et de sa femme Domina, en visite chez leurs parents. Leur fils, Herb, reste seul chez lui en compagnie de Pseudolus, son fidèle esclave aux milles ruses. Hero est amoureux d'une jeune fille, Philia, appartenant à Lycus, le marchand d'esclaves. C'est une vierge que Lycus a déjà vendue au soldat Miles Gloriosus. Hero promet à Pseudolus la liberté s'il lui obtient Philia. Pseudolus convainc d'abord Lycus que Philia a contracté la peate en Crète. Lycus accepte avec gratitude la proposition de Pseudolus d'emmener Philia dans la maison de ses maîtres. Peu après, arrive le militaire Miles Gloriosus, à la tête de ses légions. Il réclame sa commande : Philia. Pour gagner du temps, Pseudolus organise, toujours dans la maison de ses maîtres, un souper pour lui et ses soldats. Pendant ce temps, il essaie de fabriquer avec Hero un somnifère pour endormir Phllia et la faire passer pour morte. Mais le remède exige, pour être complet, de la sueur de jument et Hero a bien du mal à s'en procurer. Miles Gloriosus devient de plus en plus impatient. Pseudolus est obligé d'avoir recours à un autre stratagème : il déguise le majordome en morte et lui fait de fausses funérailles. Philia, dit-il, à Miles Gloriosus a été atteinte de la peste crétoise. Tout va bien jusqu'au moment où Miles Gloriosus déclare qu'il va brûler la morte sur un bûcher funéraire. La morte, c'est-à-dire le majordome, se lève et une poursuite mouvementée commence. Mais, Erronius revient bredouille de son voyage pour retrouver ses enfants enlevés par les pirates et, voyant Miles Gloriosus et Philia, reconnaît en eux ses enfants disparus. Evidemment, sachant qu'elle est sa soeur, Miles Gloriosus ne réclame plus Philia, et Hero peut l'épouser. Ayant accompli sa mission, Pseudolus obtient sa liberté.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation