Mordi e fuggi (1972) Dino Risi

Rapt à l'italienne

Pays de productionItalie
Durée94 mn
>> Rechercher "Mordi e fuggi" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurDino Risi
Assistant réalisateurRenato Rizzuto
ScénaristeDino Risi
ScénaristeRuggero Maccari
ScénaristeBernardino Zapponi
AdaptateurDino Risi
Société de production Compagnia Cinematografica Champion (Roma)
Société de production Les Films Concordia (Paris)
ProducteurCarlo Ponti
Producteur exécutifAlessandro von Norman
Directeur de productionEnnio Onorati
Directeur de la photographieLuciano Tovoli
Compositeur de la musique originaleCarlo Rustichelli
DécorateurLuciano Ricceri
CostumierDanda Ortona
MonteurAlberto Gallitti

générique artistique

Marcello Mastroianni(Giulio Borsi)
Oliver Reed(Fabrizio)
Carole André(Danda)
Lionel Stander(le général)
Nicoletta Machiavelli(Sylva)
Bruno Cirino(Raoul)
Marcello Mandò(le commissaire Spallone)
Gianni Agus(Sergio)
Renzo Marignano(Franco)
Barbara Pilavin(Norma)
Luigi Zerbinati(le beau-père de Giulio)
Regina Bissio(Elsa)
Filippo Degara(le serveur)
Gianfranco Barra(le premier policier)
Vincenzo Loglisci(le second policier)
Gino Rocchetti(le brigadier)
Giulio Baraghini(le premier tireur d'élite)
Ettore Venturini(le second tireur d'élite)
Aldo Rendine(Nicotera)
Lisa Alvorsen(Silvana)
Firmino Palmieri(le premier opérateur)
Alvaro Vitali(le second opérateur)
Luca Bonicalzi(le troisième opérateur)
Giovan Battista Bossio(le quatrième opérateur)
Enzo Liberti(le journaliste de la télévision)
Lino Murolo(Colizzi, le préfet de police)
Piero Mazzinghi(le ministre)
Peter Berling(le touriste allemand)
Valerio Ruggeri(le rédacteur en chef)
Aleka Paizi(la mère de Norma)
Gianfranco Cardinali(Simonini)
Jean Rougeul(un officier de police)
Claudio Nicastro(un fonctionnaire)

Bibliographie

Synopsis

Un industriel, Giulio Bassi, part en week-end avec sa maîtresse. Sur l'autoroute, comme ils se sont arrêtés à une station service, ils sont pris comme otages par des « tupamaros » que recherche la police. Toute l'Italie est prévenue et ce week-end, qui aurait dû être calme et passer « incognito », devient une affaire publique, grâce à la presse. Les gangsters acceptent de relâcher les otages à condition qu'une rançon leur soit remise. Mais Giulio n'a pas de chance ! Son beau-père refuse de payer la rançon. Sa maîtresse, devant son comportement, se détache de lui pour se rapprocher du chef de la bande. Après avoir échappé à une presse tumultueuse, ils ne peuvent rester cachés chez un général en retraite et sa soeur. Le chef de la bande accepte de relâcher la maîtresse de Giulio. Celui-ci va avec les gangsters au rendez-vous fixé par la police, et qui est en réalité un piège. Ils l'apprendront tous aux dépens de leur vie.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation