Diabolik (1967) Mario Bava

Danger, Diabolik

Pays de productionItalie ; France
Sortie en France12 avril 1968
Procédé image35 mm - Couleur
Durée105 mn
>> Rechercher "Diabolik" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMario Bava
Assistant réalisateurGuidarino Guidi
Assistant réalisateurLamberto Bava
ScénaristeArduino Maiuri
ScénaristeMario Bava
Auteur de l'oeuvre originaleAngela Giussanid'après la bande dessinée
Auteur de l'oeuvre originaleLuciana Giussanid'après la bande dessinée
Auteur de l'oeuvre originaleDino Maiurid'après une histoire
Auteur de l'oeuvre originaleAdriano Baraccod'après une histoire
Société de production Dino de Laurentiis Cinematografica (Roma)
Société de production Marianne Productions (Paris)
ProducteurDino De Laurentiis
Directeur de productionGiorgio Adriani
Distributeur d'origine Paramount Pictures
Directeur de la photographieAntonio Rinaldi
CadreurSalvatore Caruso
Ingénieur du sonMario Celentano
Compositeur de la musique originaleEnnio Morricone
Interprète des chansons originales Christy
Directeur artistiqueFlavio Mogherini
DécorateurEnnio Michettoni
CostumierLuciana Marinucci
CostumierGiulio Coltellacci
MaquilleurOtello Fava
CoiffeurRenata Magnanti
MonteurRomana Fortini
ScriptRosalba Scavia
RégisseurBruno Todini
Directeur de castingGuidarino Guidi
Coordinateur des effets spéciauxFrancesco Baldini
Photographe de plateauAlfonso Avincola

générique artistique

John Philip Law(Diabolik)
Marisa Mell(Eva Kent)
Michel Piccoli(l'inspecteur Ginco)
Adolfo Celi(Valmont)
Claudio Gora(le chef de la police)
Terry-Thomas(le premier ministre)
Renzo Palmer(le second ministre)
Edward Febo Kelleng(Sir Harold Clark)
Caterina Boratto(Lady Clark)
Giulio Donnini(le docteur Vernier)
Annie Gorassini(Rose)
Mario Donen(Danek)
Andrea Bosic(le directeur de la banque)
Lucia Modugno(la prostituée)
Giorgio Gennari(Rudy)
Giorgio Sciolette(le médecin de la morgue)
Carlo Croccolo(le chauffeur du camion)
Giuseppe Fazio(Tony)
Lidia Biondi(l'officier radio au quartier général)
Isarco Ravaioli(un homme de main de Valmont)
Federico Boido(un homme de main de Valmont)
Tiberio Mitri(un homme de main de Valmont)
Wolfgang Hillinger(un homme de main de Valmont)
Francesco Mulè(l'employé du crématorium)
Ennio Antonelli(un membre du syndicat)

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

L'inspecteur de police Ginko vient de mettre sur pied un stratagème qu'il juge admirable : ayant à protéger un convoi de dix millions de dollars, il a mis à bord d'une camionnette blindée une masse de billets blancs. Ceci pour occuper l'attention des voleurs éventuels. Quant aux vrais billets, une Rolls privée les embarque. Mais arrivant près du port, celle-ci est happée par une grue au sommet de laquelle se trouve le romantique et imprenable bandit Diabolik qui défie la police par une audace de plus en plus déchaînée. Ayant réceptionné le stock de dollars dans son souterrain, il se livre à des ébats galants avec son associée, Eva, sur un lit, au milieu des fameux dollars. Tout cela inquiète le ministre des Finances qui somme le commissaire d'être vigilant. Mais sa vigilance est telle que le gang de cambrioleurs de Valmont, lassé par les ratissages de plus en plus fréquents de la police, lui propose son aide : ses hommes feront tout pour capturer Diabolik. On organise un piège, c'est-à-dire que Lady Clark, une notabilité richissime, portera à une soirée célébrée par la presse entière, sa merveilleuse collection d'émeraudes unique au monde, Evidemment, Diabolik va tenter de se l'approprier. Il escalade la muraille de la tour où se trouve la chambre de Lady Clark, annihile le réseau de télé intérieur et disparaît avec les bijoux. Valmont pense, lui, à un autre moyen de réduire Diabolik à l'impuissance : il capture sa compagne chez son docteur, un homme à sa solde. Une rencontre est mise sur pied entre Diabolik et Valmont dans l'avion particulier de ce dernier. Diabolik oblige le gang à sauter en parachute avec lui. Il court vers la cabane abandonnée pour délivrer Eva qui y est prisonnière. Puis, il absorbe une substance qui le fait passer pour mort quand les policiers s'emparent de lui. Il s'évadera de la morgue pour s'occuper de l'explosion d'un train dans lequel le commissaire a fait transporter un important stock d'or. Il ramène dans son repaire l'or tombé au fond de la mer. Au moment où il veut le faire fondre, la police arrive. Explosion du métal en fusion qui transforme Diabolik en statue d'or. Mais quand Eva vient le voir, son oeil cligne doucement : non, Diabolik n'est pas mort. Statufié peut-être. mais provisoirement.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 11 avril 1967
Fin : 18 juin 1967

Lieux de tournage